LoLTracker

 
Taille du texte: +

Dans son élément : la création de l'écran de connexion du skin ultime de Lux

Dans son élément : la création de l'écran de connexion du skin ultime de Lux
 
Nouveau dev blog de la part de Riot, où on découvre cette fois tout le procédé de création de l'écran de connexion de Lux élémentaliste, le dernier skin ultime.
 
Dans son élément : la création de l'écran de connexion du skin ultime de Lux
PAR BANANABAND1T
 
L'histoire de Lux élémentaliste relate une véritable lutte intérieure, et chacune de ses dix formes a été créée pour incarner une émotion particulière. Tenter de capturer la subtilité des sentiments en une animation de connexion typique représentait un défi de taille. Dans les écrans de connexion précédents, les champions étaient souvent représentés de loin, ce qui rendait les expressions de leur visage difficiles à lire. Pour mieux communiquer le parcours émotionnel de Lux, les artistes ont créé la première animation de connexion au format portrait de League of Legends.
 
Attendez, c'est Lux, ça ?
 
Quand on regarde la silhouette d'un champion, certains indices visuels permettent de les distinguer les uns des autres. Une paire de gantelets surdimensionnés vous permet de reconnaître le Cogne de Piltover de loin, tout comme un lampadaire indique que le champion en face de vous est un certain combattant qui ne possède pas d'arme digne de ce nom. Sans ces caractéristiques emblématiques, il serait difficile de différencier, disons, Poppy de Tristana au premier regard.
 
L'artiste Suke « hugehugesword » a entrepris de capturer l'essence de Lux dans un plan fixe sans utiliser sa silhouette complète ou son bâton emblématique – les éléments clés qui permettent généralement de la reconnaître. Après avoir créé une esquisse, il a approché d'autres Rioters et leur a posé une question : est-ce que ça ressemble à un champion de League of Legends et si oui, auquel ?
 
 
Forme lumineuse de Lux Élémentaliste : travail en cours
 
Pour les premiers dessins, certains reconnaissaient la Dame de lumière de Demacia, mais beaucoup trouvaient qu'il lui manquait un attrait essentiel : la personnalité pétillante et amicale de Lux. Armé de ces retours, Suke a revu son œuvre en rendant ses yeux plus lumineux et en accentuant son sourire. Et quand il leur a montré les nouveaux dessins, ses collègues y ont vu plus qu'un beau visage. Il y ont vu Lux.
 
Dans chaque image de Lux élémentaliste, Suke voulait représenter un sentiment spécifique. Sa forme lumineuse incarne l'espoir, dans l'éclat de ses yeux et la lumière qui danse sur son visage. Sa forme enflammée était basée sur la fureur, avec des couleurs contrastées dans ses cheveux et un visage angulaire évoquant inconsciemment une certaine sévérité. La tranquillité a guidé la forme aquatique, avec une Lux paisible et une palette aux tons froids et apaisants.
 
 
Voici une poignée des nombreuses couches qui se superposent dans la forme lumineuse de Lux...
 
Quand une illustration est terminée, elle est divisée en différentes couches que les artistes d'animation peuvent contrôler individuellement. Par exemple, les cheveux de Lux peuvent onduler avec la brise sans que ses épaules et son visage ne soient affectés par le mouvement. Il est parfois nécessaire d'ajouter un peu de peinture entre les couches pour que tout bouge librement sans révéler de zones non-illustrées. Les yeux de Lux ont été entièrement conçus pour éviter que des lignes n'apparaissent quand son regard se déplace. Quand Suke a travaillé sur les globes oculaires de Lux, la superposition l'a fait rire et il a envoyé une image à son équipe – un mème interne était né.
 
Accomplir plus en faisant moins
 
Quand les artistes d'animation Adam « AdamKadamon » Oliveira et Timothy « BumsAreCool » Weiser ont commencé à travailler avec Suke pour ajouter du mouvement au modèle, ils ne savaient pas trop comment donner vie à Lux sans amoindrir le sentiment d'intimité du portrait. La technique employée jusqu'ici pour animer les écrans de connexion, qui consistait à ajouter une animation dramatique à des poses offensives, n'allait pas être suffisante. Ils allaient devoir se concentrer sur des expressions faciales subtiles, des mouvements d'arrière-plan et des transitions.
 
 
En reliant des leviers à certains points de l'image, les artistes peuvent ajuster les expressions faciales de Lux.
 
Ce ne fut pas un ajustement facile. Lors des premières tentatives pour ajouter du mouvement, les yeux de Lux semblaient parcourir la pièce plutôt que de fixer le joueur. « Le retour le plus récurrent était que ce serait presque mieux si elle ne bougeait pas du tout », raconte Adam. Les mouvements étaient si théâtraux qu'elle ne semblait pas soutenir votre regard. Nous avons donc ajouté de petits soubresauts plus subtils et naturels pour rétablir la connexion entre Lux et les spectateurs tout en rendant son visage encore plus vivant.
 
 
 
Mouvements des yeux de Lux : travail en cours et résultat final
 
Tim et Adam ont également utilisé le mouvement pour amplifier les émotions capturées dans chaque image. Des vagues de lumières se reflètent doucement sur le visage de Lux dans sa forme aquatique, et de la lave cascade à travers ses cheveux dans sa forme enflammée. Faire transparaître l'espoir dans la forme lumineuse était plus délicat, mais Tim était plus motivé que jamais. « Je n'ai pas souvent l'opportunité de créer des trucs adorables ! », avoue Tim. « Effets de lumière, arcs-en-ciel, cheveux scintillants : j'ai mis le paquet. »
 
Quand un plan se déroule sans accroc
 
Il n'a pas été facile de combiner trois images uniques en une animation cohérente qui se répétait en boucle. « Nous voulions que les transitions semblent faire partie de l'art de Suke, comme si elles changeaient simplement au fil du temps », explique Tim. Les premières versions de ces transitions, surtout la forme enflammée, affichaient des couleurs très contrastées avec une superposition agressive. Ça ressemblait à du feu, mais ça ne correspondait pas au style artistique abstrait et léger de l'original. La transition est devenue plus naturelle quand nous avons utilisé le point focal et les niveaux de saturation des couleurs de départ.
 
 
 
Transition vers la forme enflammée : travail en cours et résultat final
 
En plus de connecter littéralement trois images différentes, les transitions intensifiaient les émotions incarnées par chaque forme. Par exemple, la chaleur de la forme enflammée est tellement intense que sa superposition transitoire est puissante et dramatique, tandis que la sérénité de la forme aquatique justifie un effet fluide et ondoyant.
 
Lorsque Lux passe de la fureur du feu à la tranquillité de l'eau, un changement d'humeur significatif peut se lire dans ses yeux. « Il y a ce moment bien précis qui dure moins d'une seconde, dans la forme enflammée, quand Lux ferme les yeux de façon agressive, comme si elle hurlait intérieurement », poursuit Adam. « Puis elle lâche prise et elle retrouve la paix. » De la même façon, lorsque Lux ouvre les yeux après avoir abandonné sa forme aquatique, c'est pour y faire entrer la lumière. Les derniers ajouts apportés aux transitions n'étaient pas seulement logistiques : ils représentaient la quête intérieure de Lux à la recherche de sa véritable nature.
 
 
La vidéo de connexion n'a pas été créée en même temps que la musique, pourtant les transitions collent au tempo. « C'était le destin », plaisante Tim.
 
Le bonus de première tour : Néfaste ?
Champions : Accessibilité vs compétitivité
 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
  • Aucun commentaire trouvé