LoLTracker

 
Taille du texte: +

Dossier : L'affaire Singed support

Dossier : L'affaire Singed support
 
Depuis le départ de Lyte de l'équipe Player Behavior & Justice (PB&J) au début de l'année, il n'y a guère d'informations à se mettre sous la dent sur le sujet du comportement des joueurs et des systèmes qui y sont liés. Une chose bien dommage lorsqu'une affaire comme celle de ce Singed support ayant été banni 15j, et menacé d'être suspendu définitivement se produit.
 
 
Néanmoins, cela n'empêche pas de pouvoir analyser un tel cas. Il n'est pas sans rappeler un très très vieux cas d'un joueur qui prenait Evelynn avant sa refonte. Cela lui avait valu de nombreuses parties où il avait été signalé, où certaines personnes de son équipe avaient refusé de jouer, et Riot montrera même plus tard en 2013 que les joueurs d'Evelynn recevaient plus de signalements que les autres.
 
Les similitudes d'aujourd'hui
 
Toutefois, il serait difficile de prendre comme comparaison l'Evelynn de l'époque. Les temps étaient très différents, le personnage avait été volontairement tué par Riot du fait de ses mécaniques toxiques, les systèmes de sanctions n'étaient pas du tout les mêmes, et Riot était beaucoup moins expérimenté sur le sujet. Intéressons-nous donc plutôt à des exemples d'aujourd'hui.
 
En matière de picks supports exotiques, on peut citer Miss Fortune, récemment vue pendant les championnats du monde. Un bel exemple de chose à ne pas reproduire chez soi. J'ai vu plusieurs sites citer cet exemple pour montrer qu'il n'y avait aucune justification à un ban quand même les pros se permettent des écarts avec ce qui est "classique". Le problème, c'est que Miss Fortune a été pick en premier lieu pour contrer Zyra. Une stratégie qui a bien marché pour Rox Tiger face à SKT, et qui rappelle l'époque où Gangplank support était pris pour contrer Caitlyn et ses pièges, dont la zone de déclenchement était bien plus grande, et permettait à cette dernière un harass au pacificateur de piltover (A/Q) difficile à encaisser.
 
 
Même chez SKT, personne n'y croyait...
 
L'effet sur la file classée ne s'est pas fait attendre. On a rapidement vu des Miss Fortune support émerger partout, beaucoup de joueurs n'ayant pas compris l'intérêt situationnel du champion en support. Face à un support comme Leona par exemple, Miss Fortune sera très vite en difficulté, et pénalisera considérablement son tireur. Une chose qui a même amené une situation cocasse, où Miss Fortune avait à la fois le taux de victoire le plus élevé (Lorsqu'elle était jouée en tireur) et le plus faible (Lorsqu'elle était jouée en support).
Ce cas de figure est rapidement devenu énervant pour les joueurs qui devaient le subir, et le pick s'est rapidement effacé. En clair, les joueurs ont rapidement compris que cela ne marchait pas comme un support classique. Que se passerait-il alors si aujourd'hui quelqu'un le prenait, contre une Leona par exemple ? Eh bien, vous seriez probablement de ceux qui expliqueraient dans le lobby que ça ne marchera pas. Faut-il alors sanctionner le joueur parce qu'il persiste dans son idée, et contribuera indirectement à la défaite de son équipe ? C'est là qu'un débat sans fin commence.
 
 
Les picks exotiques : Une histoire de victoires et de défaites
 
Par définition, un pick exotique consiste à prendre quelque chose qui ne serait pas logiquement pris à un rôle donné, ou du moins pas d'habitude. L'ennui, c'est que chacun va avoir sa propre perception de ce qui peut ou non marcher. Par exemple, si vous voyez un Karthus jungle, vous allez peut-être vous souvenir que cela fonctionnait à une époque lointaine du jeu (Et on le voit encore pick aujourd'hui de temps à autres, y compris par Faker). Mais certains vont peut-être y voir là un trollpick. De même, à une époque, prendre Annie support était très mal vu. Jusqu'à ce que cela fasse ses preuves.
 
Comment décider alors de ce qui est autorisé et de ce qui ne l'est pas ? Faut-il prendre en compte la réussite du joueur ? Du côté de Riot, la position a toujours été plus ou moins "Du moment que le joueur joue sérieusement son pick, et fait tout pour contribuer à la victoire, cela devrait être autorisé". Mais cette position ne peut évidemment pas s'appliquer à tous les cas de figure. Qui va penser qu'un joueur prenant Sona jungle vise une victoire ?
 
C'est la tout le problème des picks exotiques. La frontière entre le pick exotique et le trollpick varie selon le joueur. Jouer Singed support peut donc déjà s'avérer être un problème en soit. Et ça, Riot le sait bien, et a même agi pour que les picks exotiques puissent être refusés. Rappelez-vous du créateur d'équipe. Si vous étiez capitaine, vous étiez libre d'accepter ou non un pick qui se présentait à vous pour une invitation, et si vous étiez un joueur, vous pouviez accepter ou non votre groupe et sa stratégie, si elle différait d'une meta classique. Après le retrait du créateur d'équipe, Riot a argué que les joueurs devaient communiquer entre eux sur la stratégie et les picks. Cela change légèrement la donne dans le sens où si une équipe ne voulait pas d'un Singed support, le joueur n'aurait alors pas à insister pour le jouer. Mais là encore, il y a une frontière entre le raisonnable et le déraisonnable qui va apparaître. Si refuser un Singed support peut sembler légitime, quid d'une sélection où l'équipe ne voudrait pas d'une Zyra support ?
 
Vous comprenez surement le problème. Avec la sélection des champions, personne n'a le temps de débattre sur le fait que tel ou tel champion soit adapté à tel ou tel rôle, pas plus que sur une réelle stratégie, etc... Et c'est d'ailleurs en partie pour ça que la meta existe, en donnant aux joueurs un standard à suivre facilement, avec un certain lot de champion adapté à chacune des positions.
 
L'impact de la communication
 
Ce que peut faire un joueur de picks exotiques au mieux, c'est demander si son pick est accepté à son équipe. S'il sait qu'il s'agit de quelque chose d'inhabituel, il peut expliquer brièvement le concept, et demander en l'occurrence à son tireur s'il accepte de jouer ainsi. À titre personnel, j'aurais surement jeté un oeil au profil du joueur pour vérifier qu'il ne tentait pas de dissimuler un troll quelque part, mais s'il prend la peine d'expliquer ce qu'il veut faire, il s'agit déjà d'un effort de communication utile, et qui peut suffire à laisser penser que le joueur est réellement sérieux dans son choix.
 
La communication n'a d'ailleurs pas son importance QUE dans le cas d'un pick exotique. Qui n'a jamais constaté que son équipe n'avait aucun tank, et essayé de discuter pour que quelqu'un adapte son pick se sorte à avoir quelque chose de plus équilibré ?
 
La relation avec le système de sanctions
 
En combinant tous les éléments précédents, on aboutit à ce qu'on pourrait appeler un "taux d'appréciation". En fonction de l'issue de la partie, de ce qu'à fait le joueur dans cette dernière, et de la communication qu'il a eue avec les autres pour justifier son choix. Et si ce taux d'appréciation est bas, les chances pour que le joueur soit signalé augmentent. Comment va alors réagir le système face à un cas comme celui-ci, où le joueur n'a pas nécessairement un mauvais ratio, et n'insulte pas forcément, alors qu'il a l'habitude de sanctionner des joueurs qui insultent, sont négatifs, ou trollent leur partie en allant se suicider ? Eh bien, on peut facilement le savoir grâce à la réponse du support au joueur. Le système ne pouvant pas prendre une décision avec le machine learning dans la mesure où le cas n'a peut-être jamais été vu, c'est alors un Rioter qui va prendre le relai pour l'analyse. Une technique qui était d'ailleurs déjà en place lorsque l'ancien tribunal était là. Les cas où les joueurs condamnant quelqu'un a forte majorité, ou à majorité écrasante n'étaient plus revus par Riot parce que les faits étaient accablants pour l'accusé, et les Rioters se concentraient sur les cas controversés pour voir des comportements qui pouvaient donner lieu à des débats.
 
Le Rioter a-t-il donc pris la bonne décision ? Jetons un oeil...
 
Analyse du cas
 
 
Avec ce qu'on a pu voir plus haut, on peut donc accorder l'innocence au joueur à condition que :
 
  • Il joue sérieusement, dans le but de contribuer à la victoire
  • Il choisit un champion et une stratégie susceptibles de fonctionner
  • Il communique clairement à ses équipiers ses intentions et sa stratégie
 
Ces 3 points vont être la base du raisonnement, et ils ont d'ailleurs été repris par Riot pour expliquer la réponse du support et la décision du Riot de le sanctionner.
 
Il joue sérieusement, dans le but de contribuer à la victoire : Oui
 
Indéniablement, le joueur montrait une réelle envie de gagner, et n'était pas en train de troller. Bien que son approche n'était pas conventionnelle, il y avait un minimum de réflexion derrière, qui joue sur la vulnérabilité des junglers face à un envahisseur comme Singed, en plus armé d'un châtiment/smite.
 
Il choisit un champion et une stratégie susceptibles de fonctionner : Oui et non
 
Le premier problème surgit sur notre deuxième affirmation. Oui, le joueur jouait pour gagner. Et oui, sa stratégie est susceptible de fonctionner, puisqu'il réussissait à gagner avec la plupart du temps. Néanmoins, un premier problème se pose. Rappelez-vous de Miss Fortune support. Si vous savez qu'il y a une Leona en face, vous n'allez pas la prendre, car le matchup sera vraiment en votre défaveur, et le laning très difficile. Eh bien, on retrouve ici un peu la même chose. Certains tireurs ont la possibilité de tenir des lanes en 1v2, et de farmer efficacement sous leur tour, ce qui fait que l'absence du support est gérable. Mais d'autres tireurs vont galérer à le faire, et ont besoin de leur support pour tenir. Prendre un matchup défavorable rend déjà difficile le laning, mais avoir un 1v2 qu'on a peut-être jamais eu le rendra encore plus frustrant.
 
Il communique clairement à ses équipiers ses intentions et sa stratégie : Oui et non
 
Effectivement, le joueur expliquait ce qu'il comptait faire. C'est un bon point, car on ne peut pas simplement dire à son équipe "Je prends ça et c'est comme ça". Néanmoins, un problème subsistait dans la communication. Il est relatif au deuxième problème, et nous allons l'aborder plus en détails, car c'est réellement LE facteur qui fait la différence.
 
La flexibilité, et la capacité à s'adapter
 
Jouer Singed support peut donc marcher, et si le joueur communique son idée, c'est une bonne chose. Mais attention, il y a une différence de taille entre communiquer à quelqu'un et communiquer avec quelqu'un. Et c'est bien parce qu'il a choisi la première option que le joueur a eu des problèmes. Dans notre deuxième et troisième point, on a pu voir que la stratégie peut marcher, et que la communiquer sera un bon point. Mais dans certains cas, tout comme vu avec Miss Fortune support, ou Sona jungle, il est évident que cela ne va pas fonctionner, même avec toute la volonté du joueur. Le problème qu'a signalé Riot, c'est que le joueur restait sur son idée de jouer Singed support, que cela plaise ou nno à ses alliés. En clair, il imposait son pick même si son équipe n'en voulait vraiment pas. Et si on peut partir du principe que peu d'équipes aimeront de toute façon un pick non-conventionnel, aller à l'encontre de 4 autres joueurs dans un jeu d'équipe s'avère déjà être un problème. Le problème est donc la manière de jouer du joueur, et non ce qu'il joue. Une chose confirmée au passage par Ghostcrawler (Bien qu'il n'ait pas vu les signalements et l'affaire en détail).
 
Pour Riot, le message est en tout cas clair. Le joueur aurait dû s'adapter lorsque son équipe n'était pas d'accord avec son pick. Un raisonnement qui n'est pas si idiot que ça. Si certains sont prêts à faire l'effort de s'adapter à la stratégie du joueur, ce dernier devrait lui aussi être prêt à s'adapter à l'avis de son équipe. On peut cependant faire un reproche à Riot, qui est la réponse du support. Si le ban est à leurs yeux mérité, et a de toute façon été géré par un Rioter, et non par le machine learning, la menace d'un permaban envers le joueur était peut-être vraiment trop poussée, dans la mesure où cela a fait passer le message que jouer Singed support lui vaudrait un permaban par la suite, alors qu'il lui fallait simplement ajuster son comportement lorsque son équipe était en désaccord avec son pick, et mieux expliquer son idée.
 
Au final cette histoire démontre l'importance de la communication entre les joueurs, et la difficulté de rendre un jugement sur des comportements dont la perception varie d'un joueur à un autre. Et si un machine learning est capable de gérer la plupart des comportement négatifs communs, on voit qu'il reste néanmoins des limites qui nécessitent encore un humain pour l'analyse, et que malgré cette garantie, en plus du fait que le nombre de signalements montre que le joueur et son comportement ont été un problème pour de nombreuses personnes, les cas controversés n'ont pas fini d'être le sujet de débats intenses.
 
 
L'avis de Philidia :
 
Cet article tombe assez tard par rapport à la date où l'affaire s'est produite. Vous en avez surement entendu parler et peut être même déjà tourné la page. Mais je tenais à faire un article dessus. Le problème, c'est que dans la course à l'information qui est présente aussi dans le monde du jeu vidéo, le post de base sur Reddit a suffit à beaucoup de monde pour se faire une idée de ce qu'il se passait, encore plus avec la réponse du support. Une réponse qui n'a pas manquée d'être - malheureusement - exploitée par beaucoup de sites d'informations, de sorte à réduire l'histoire à "Un joueur se fait bannir pour un pick exotique", alors que les éléments ne manquaient pas pour démontrer que le problème était plus complexe que cela. Un problème qui hélas, ne se retrouve aujourd'hui pas que dans l'actualité des jeux vidéos, et fait que la rapidité à laquelle l'information est publiée prévaut bien souvent sur sa qualité, sans donner aux lecteurs la possibilité d'avoir tous les détails d'une histoire (Sauf s'ils font les recherches eux-mêmes).
 
C'est quelque chose de vraiment dommage, et cela m'ennuie de voir des sites titrer fièrement que Riot sanctionne les picks exotiques. Taper sur Riot n'est pas un problème en soi (Surtout qu'il y a des raisons de le faire ici, même si ce ne sont pas celles évoquées dans ce type d'articles), mais certains joueurs pourraient alors prendre peur et cesser de jouer des picks exotiques alors qu'ils ont le bon comportement pour le faire, ou que cela ne gêne pas leur équipe, et qu'ils n'ont donc aucun souci à se faire pour leur compte. C'est aussi pour ça que j'aime publier ce genre d'articles. Histoire de rassurer un peu, et de montrer une analyse un peu plus poussée.
 
Il m'arrive souvent de voir des mails, messages privés, commentaires, etc... Où on me demande de jeter un œil à certaines affaires. Récemment j'ai entendu parler de l'affaire du post d'Ipav sur Teemo, et de celle de ce Singed support. Je ne peux malheureusement pas traiter tous les cas rapidement, car comme vous le savez, et le voyez une fois de plus avec cet article, cela prend du temps. Analyser, chercher les réponses, les antécédents, les cas similaires, comparer, réfléchir à un ton rédactionnel, à une structure d'article pour présenter le sujet, se documenter si nécessaire dans le cas où je connaîtrais mal le sujet, placer toutes les sources dans l'article, etc... C'est assez chronophage, mais nécessaire pour que le contenu de l'article soit pertinent et intéressant, et aussi pour que l'article me plaise à moi.
 
Pour revenir à l'article, comme je l'ai présenté ici, je pense qu'il y a surtout eu deux problèmes. Le fait que le joueur "impose" son pick, indépendamment de l'avis de son équipe et de la composition, et le fait qu'il ne communique pas assez bien ses intentions. Du côté de Riot, on peut pointer le manque de tact de la réponse du support. Globalement, on peut aussi remarquer une chose. L'affaire a fait du bruit en particulier à cause d'un fait, à savoir que le joueur avait atteint le niveau platine juste avec ce pick. Pourquoi ? Parce que vers ces niveaux et au-dessus, les joueurs ont plus souvent tendance à accepter de tels picks. Si le joueur a réussi à monter jusqu'à ce palier avec ce pick, c'est qu'il a surement du potentiel, et que le joueur connait le sujet. Cela n'empêche pas qu'il faut quand même communiquer ce que l'on veut faire, mais on accordera en tout cas bien plus de crédibilité à un Singed support diamant qu'à un Singed support bronze. Une chose bien remarquée par un ex-Rioter.
 
Quoiqu'il en soit, que faire alors si vous jouez un pick exotiques ? Très simple :
 
  • Communiquez bien ce que vous comptez faire, le champion que vous voulez jouer, comment vous voulez le jouer, ce que ça implique pour les autres joueurs, etc... Pour ce Singed support par exemple, indiquez bien que cela consiste à aller faire du counter jungle, qu'il faut donc que le tireur soit capable de gérer un 1v2 la plupart du temps, etc...
  • N'essayez pas de jouer votre pick dans les situations où il ne fonctionnera pas. Pour Singed support par exemple, si vous voyez qu'en face il y a Lucian et Alistar, alors révisez votre choix. Très peu de tireurs seront en mesure de supporter une botlane du genre en 1v2.
  • N'imposez pas votre pick à votre équipe si elle se montre opposée à l'idée. En plus de créer une mauvaise ambiance avant même que la partie ne commence, vous serez surement signalé (à raison), même en cas de victoire.
 
En attendant, ne vous privez pas de prendre des picks exotiques à cause de cette affaire. N'hésitez pas à faire vos tests en parties normales (De préférence avec des amis si vous le pouvez), et ne sortez ça en parties classées que lorsque vous devenez sûr de la fiabilité de votre pick.
 
Histoire de Camille
Lux élémentaliste disponible !
 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Un petit bijou cet article, merci pour tout philidia.

    En tout cas je trouve sa triste qu'il ai été sanctionné pour avoir joué singed support. Un tel comportement de la part de riot tend à uniformiser la meta, ce qui dans ce debut de saison est bien visible sur la botlane, et oui je vous plein mes chers petit main adc, il nest pas bon d'être tireur aujourd'hui.

  • Ben justement, il n'a pas été sanctionné pour avoir joué Singed support, mais pour la manière dont il a fait pour le jouer. Je l'ai mal expliqué dans l'article ? :/

    0
  • Je ne vois pas pourquoi un joueur de "trollpick" devrais plus à avoir à se justifier qu'un joueur de pick normal. La question est surtout de savoir combien de silver, avec pourquoi les mages conroles se jouent au mid et que les marksman se jouent bot, pourquoi demander aux joueur de justifier leur choix aux yeux de leur pairs alors que la plupart des pairs eux-même ne saraient pas justifier leur propres choix aussi bon soit-ils. Moi-même je ne suis pas sur de savoir (Mon hypothèse est que les mages scalent plus sur leur niveau, et que les marksman scalent plus sur les golds.)

    0
  • Anguibok, déjà il ne faut pas confondre "Troll pick" et "Pick exotique", le premier à pour but de perdre, l'autre à pour but de gagner differement. C'est une grosse difference.
    Pour ce qui est de pourquoi la meta, grossièrement si on généralement des mages au mid c'est parce qu'ils sont capable d'être efficaces rapidements et de se déplacer pour controler la carte et effectivement les tireurs profitent plus des objets, ceux ci étant multiplicatifs entre eux.

    0
  • Ah les pick exotiques... ces derniers temps je m'en tape souvent en duo lane, la plupars du temps ça fonctionne, genre la duo lane Jayce/Vel'Koz avec un poke bien insane tu te fait rouler dessus littéralement. Ou encore la lane Pantheon/Teemo (si si) où tu peux pas placer une auto attack, celle là j'ai carrément finit par abandonner la lane pour aider ailleurs tellement ça devenait relou de voir mon mate se suicider stupidement... Je suis pas trop un adepte du pick exotique, je crois que le plus exotique que j'ai fait c'est Anivia top ou Ashe top/mid, ça s'est toujours bien passé (pour ma lane)...

    Je reste quand même assez triste qu'au niveau pro, mf ne soit juste bonne qu'a jouer les support counterpick...

    Dernière édition du commentaire il y a environ 1 mois par TheFab
  • C'est très difficile de concilier "agréable à regarder" et "viable" à très haut niveau. L'époque du rush en 4v0 sur les lanes était horrible à regarder, mais c'était viable. Et même si parfois ça serait agréable de voir d'autres champions, ils ne sont pas assez viable pour des pros.

    0
  • «il s'agit déjà d'un effort de communication utile, et qui peut suffire à laisser penser que le joueur est réellement sérieux dans son choix.» : "trust me I'm good [insérez le nom du champion]" est un beau contre-exemple ;-)

    Concernant les picks exotiques, je trouve que RIOT comment une erreur en décidant de les brimer.
    Personnellement, je suis amateur de picks exotiques, et, après avoir joué lux support et nidalee support avant l'heure, et avoir reçu de nombreux report, j'ai heureusement reussi à ne pas être ban car ceux-ci sont devenus rapidement "dans la meta" autorisée par RIOT.
    Actuellement, je joue Ryze support et pense être report à nouveau de nombreuses fois jusqu'à ce que la majorité rejoigne probablement mon choix.

    La question est la suivante : si lux support / nidalee support n'avaient jamais été populaires, aurais-je dû être ban pour ne pas avoir suivi la méta imposée, quand on voit de manière rétrospective que ces picks ont été jugés suffisamment puissants pour mériter des nerfs ? À cette époque, de nombreux adc ont refusés de jouer avec moi car je ne suivais pas la meta support tank (pour lux).
    Seconde question : mon Ryze support pouvant ne jamais marcher, dois-je mériter la même sanction que celle de ce singed, pour avoir tenté de renouveler la méta, à mon échelle? (Yolo silver for ever).
    Enfin dernière question, si les joueurs pro se mettaient à jouer Singed support, que ce pick devenait populaire, quelle attitude devrait alors adopter RIOT vis à vis de ce joueur ?

  • tu veux renouveler la meta avec des champions du genre mage à burst/gros dégâts au role de support, alors que vont devenir les champions specialisés dans ce role comme Leona, Braum, Nami, Janna,...? à l'heure actuelle il y a une mixité en équilibre assez fragile où les champions comme Zyra/Brand/Vel'Koz/Lux/Karma sont tout aussi populaires que ceux que j'ai cité avant (voir même un peu plus populaires). J'ai l'impression que de plus en plus, le role de support demande à la fois un minimum de controle, un peu d'utilitaire et une grosse quantité de dégats, peut-être que c'est la meta qui veut ça, peut-être que je me trompe, mais j'ai l'impression que les pick troll actuel seront bientot des picks viables alors que les picks supports seront à la ramasse... affaire à suivre

    1
  • "trust me I'm good [insérez le nom du champion]" est un beau contre-exemple ;-)


    C'est un exemple assez différent tout de même. Ce genre d'affirmation peut marcher avec n'importe quel champion, pas juste un pick exotique. Et cela résulte souvent d'une personne trop sûre d'elle qui va foirer sa partie que de l'envie de troller ^^

    Par contre je suis vraiment inquiet. Dans l'article j'explique - je pense - assez clairement que c'est bien la manière de jouer et non le pick qui a provoqué le ban, mais je vois plusieurs commentaires s'attacher à l'aspect du pick exotique. J'ai si mal expliqué que ça ? :o
    Parce que non, si tu te fais report pour avoir Lux support, Nidalee support, etc... Du moment que tu t'es entendu avec ton équipe, ton tireur, et que tu ne vas pas provoquer des situations aussi frustrantes qu'un 1v2, c'est bon, et un report n'aura pas de réel impact puisque qu'on rentre à nouveau dans les clous.

    1
  • Non ne t'inquiète pas Phili, l'article est très bien, si je m'attarde sur le côté pick et pas sur la manière de jouer c'est que c'est un aspect qui me tiens à coeur en ce moment, et qu'in game j'en fait de plus en plus les frais... encore une fois à ma dernière faille j'ai eu droit à un support non conventionnel en face, un lee sin, moi qui voulais faire le malin avec mon pick exotique de Lux c'était pas drôle... bref en fin de game le gars c'est justifié de son choix comme quoi lee sin est un bon support à poke et qu'il a été celui qui a fait le plus de dégâts dans la team, pour moi se genre de choix et de comportement tue le role de support, rôle que j'aime beaucoup parce que les vrais support sont des champions que j'aime beaucoup jouer

    Dernière édition du commentaire il y a environ 1 mois par TheFab
    1
  • En réalité il est très difficile de créer un pick exotique, car cela demande beaucoup de connaissances sur le champion, mais également beaucoup d'expérimentations avant de le jouer. Le plus souvent, tu n'as aussi pas le droit à l'erreur.
    Pour moi un bon support exotique doit avoir : soit beaucoup de contrôle (ryze possède un root de 2 sec toutes les 6-7 secondes en fin de partie), une résistance au poke (soin ? heal ?) et doit surtout dérouter l'équipe adverse.

    "Du moment que tu t'es entendu avec ton équipe, ton tireur, et que tu ne vas pas provoquer des situations aussi frustrantes qu'un 1v2"
    Quid de bard ?

    Par ailleurs, je ne cherche presque jamais à bien m'entendre avec mon équipe, car l'ambiance en partie classée soloq est souvent catastrophique. Maintenir un état d'esprit positif, limiter le flame et la volonté d'abandon est surement ce qu'on peut faire de mieux (comprenez qu'avec cet état d'esprit, sur 4 saisons, à ne jouer qu'en partie classée soloq exclusivement, je n'ai eu qu'un seul avertissement de riot games, mais pas de ban ou autre).
    Concernant l'attitude de ce joueur, qui est de ne pas communiquer, elle est à mes yeux la meilleure à adopter, car, pour RIOT games, même si l'on vous traite du pire des noms, il ne faut JAMAIS répondre (j'ai déjà eu quelques débats assez hallucinants avec le support de RIOT lorsque je participais au tribunal autrefois). Or jouer un tel pick va forcément conduire à créer des tensions : singed va forcément attaquer les sbires et faire perdre du farm à son adc.
    De plus, le report pour "refus de communiquer" à été supprimé il y a quelques temps, donc je ne comprend pas qu'on punisse un joueur pour ça.

    Toutes choses mise à part, merci pour tous les articles que tu écris, qui sont certes quelques fois un peu orientés, mais toujours bien écrits.

    0
  • Perso moi je reste planté sur "il ne faut pas imposer ses picks aux autres" car, dans le cas d'un pick exotique, il est préférable (apparemment) de demander aux autres sous risque de se faire ban ; mais alors pourquoi pour les picks normaux ce n'est pas le cas (ou moins le cas)? En effet, si on prend l’exemple des OTP, le type va sortir le même pick à toutes les games, counter ou non, équipe d'accord ou non (car oui, ça peut arriver qu'une équipe n'ait pas spécialement envie de jouer avec un pick "normal", pour des questions de synergie, par exemple), dans ce cas, on en fait quoi ? On le ban parce que il a pas demandé, ou alors vu que c'est un pick normal il a un "mot de riot" qui dit que c'est pas sa faute? Car dans ce dernier cas, ce serait paradoxale d'avoir quelqu'un qui se fait bannir pour "pick exotique+ il a pas demandé+ équipe pas d'accord" alors que le monsieur en face il a "pick "normal"+pas demandé à son équipe+équipe pas d'accord" et qui lui ne se fait pas ban...

    Après sinon merci pour l'article, et c'est vrai que j'ai vu passer une putaclic là-dessus, disons que c'est pas fameux, heureusement que t'es là.

  • Perso moi je reste planté sur "il ne faut pas imposer ses picks aux autres" car, dans le cas d'un pick exotique, il est préférable (apparemment) de demander aux autres sous risque de se faire ban ; mais alors pourquoi pour les picks normaux ce n'est pas le cas (ou moins le cas)?


    Il est "admis" auprès des joueurs que certains picks sont ou non fonctionnels. C'est pour ça que j'ai bien marqué la différence sur un pick exotique. Sona, contre un Thresh/Blitz bien joué, c'est très difficile. Pourtant je l'ai déjà prise en connaissant le risque. Mais ça reste un support "conventionnel". Là où il ne faut pas "imposer" son pick je pense, c'est dans un cas où le pick est inconnu, et où l'équipe est fermée à l'expérimentation. Et le problème, c'est ce que j'ai dit, tout le monde a une définition différente du "conventionnel". Faire passer un pick exotique que personne n'a jamais vu devient donc plus difficile, encore plus si sa principale fonction est de contrer un matchup spécifique. Pour Singed support on passe encore sur un autre aspect, car la manière de jouer diffère également de ce qu'un support classique ferait. En soi ce n'est pas un problème, à condition que l'équipe ait bien compris ce qu'il va se passer. Prendre un carry AD pour faire du 1v2 ne me gênerait pas, mais il faut bien m'expliquer le concept, ce que visiblement le joueur ne faisait pas assez.

    Qui plus est, dans le cas d'un pick plus conventionnel, tu as beaucoup moins de chances de provoquer du mécontentement auprès des autres joueurs, même si tu as ton counter en face. Un pick exotique donne un à priori négatif de base, là où un pick conventionnel fera surement plus passer le fait que tu joues mal que le fait que tu as voulu troller la partie. Et donc pas assez de reports pour engranger une quelconque sanction.

    0
  • Du coup, si j'ai bien compris ce que tu me dis là : Si par exemple je suis adc et que mon support veut jouer Brand (donc un champion "conventionnel" , dans la mesure où il est viable à ce post au regard de sa présence sur ladite lane il y a encore peu de temps), même si je n'ai pas envie de jouer avec un Brand support (pour des raisons telles que "c'est un support trop agressif qui ne correspond pas à mon style de jeu" ou bien car "il possède moins d'utilitaire que d'autres supports") le joueur pourra m'imposer son choix sans le justifier car il s’inscrit dans la "convention". De l'autre côté, Singed support devra passer par " demander l'autorisation à papa/maman tout en justifiant le pourquoi du comment" pour pouvoir avoir son pick (dans le cas d'une réponse affirmative) pour la simple raison que c'est un support "non conventionnel". Donc déjà, juste la notion de "convention" est injuste dans le mesure où elle met à l'abri certains pick et d'autre non pour une raison totalement arbitraire (car on peut toujours trouver des raisons de pas vouloir tel ou tel champion), du coup quid de l'égalité face à la sélection des champions? est-ce que je dois me faire caca dessus à chaque fois que je prend un champion car il ne respecte pas la sacrée-sainte convention et que donc je m'expose à un ban? quid de la "diversité" tant voulue par rito?

    Le deuxième problème que tu soulève aussi c'est le fait que la "convention" est subjective (et je suis tout à fait d'accord, on à chacun des façon des penser et de voir les choses) le fait est que le support et le système se doit d'avoir une convention qu'il peut appliquer à tous (pour des raison d'équité face au jugement), or cette convention ne correspond peut être pas à la notre, et du coup ce serait peut-être bien qu'on soit au courant. C'est comme si l'Etat français te punissait pour un méfait que tu ne considérais pas comme tel et que tu n'avais aucun moyen de savoir qu'il était considéré comme tel par l'autorité régente.

    Dernière édition du commentaire il y a environ 1 mois par Choure
    0
  • Invité - grrrr

    Signaler

    c'est ca qui pue le shtroumpf sur lol tous des schtroumpfs sur ce jeu et des que tu joue pour toi forcement des schtroumpfs chiale que ta pas un pick meta et c'est les 1er a lecher le schtroumpf des pro et faire les schtroumpfs des qu'un nouveau pick exotique sorte et même quand tu les carry il trouve le moyen de flame alors qu'il pue la schtroumpf avec des pick op '-' d'ailleurs pour ca que je joue pu

    Edité par Philidia : Pas besoin d'être aussi négatif dans les termes utilisés :/

    Dernière édition du commentaire il y a environ 1 mois par Philidia
  • Merci pour le douloureux rappel d'avoir perdu une partie contre MF support avec une Leona :o (bon, mon adc était à 6/0, mais la MF a tout simplement farm le mid en prenant 8 kills).
    En tout cas, très bon article et c'est vrai que la frontière entre pick exotique et troll pick est minime. Même en pro, très souvent on va parler de troll pick alors que tout est étudié (cf MF support).

    Reste à bien communiquer, faire confiance et jouer très sérieux avec une certaine logique (dégâts ? Contrôle ?, aide ?, synergie ?).
    J'ai l'habitude de m'opposer à des choses trop bizarre dans le lobby au moment de la sélection (pick un counter hasardeux par exemple ou vouloir jouer Ezreal (c'est plus fort que moi le nombre de fois où j'ai perdu juste parce que "C CRO FORT EN LCS DONC JE LE JOUE AUSSI" et là tu vois un ezreal avec 0 dégât et qui se fait OS)), mais au final, je laisse jouer et si je vois que ça essaye vraiment de gagner, je passe à autre chose (sous entendu pas de suicide trolololo), mais on voit vite que des gens souhaite jouer meta à fond (c'est justement le problème que j'avais reproché au créateur d'équipe).

    Pour le coup, jouer Singed support pourquoi pas (on voit bien des malphite support alors que ça a encore moins de contrôle), par contre même si je peux comprendre l'idée derrière ça, prendre smite en support là on ajoute clairement du grain à moudre et je peux comprendre que ça tilt encore plus vers un report.

    P.S : petite faut :

    la décision du Riot de le sanctionner.

    Dernière édition du commentaire il y a environ 1 mois par youpioou
  • Encore une fois, un superbe article. Bravo Philidia ! (^_^)
    Et personnellement, je me renseigne très rarement de ce genre de choses, donc je n'étais absolument pas au courant de l'affaire.
    De mon point de vue, il en ressort plusieurs choses...


    Le 1er point, c'est que la réponse du support est HYPER maladroite. On lui conseille purement et simplement de "ne plus jamais jouer Singed support à moins d'être avec un groupe d'amis qui accepte le pick". On pourrait presque lire "Toi t'es sympa, mais quand tu joue les gens s'énervent, alors arrête de jouer.". Je sais pas si la personne du support qui lui a répondu avait eu une mauvaise journée, mais wow, cette réponse est dure à encaisser... xD

    Le 2nd point, c'est que oui, si Riot a décidé de le ban, j'ai aucun mal à leur donner raison. Pour moi, le problème est complètement distinct du pick exotique. C'est un problème de communication, et rien d'autre. Le pick exotique n'a fait qu'amplifier un problème qui aurait pu exister avec n'importe quel pick meta.
    EN REVANCHE, Riot devrait voir dans cette affaire un problème de "temps de préparation". Car même en supposant que la personne a toute la bonne volonté du monde, et ne prend son pick exotique qu'en situations avantageuses et lorsque les picks de ses alliés correspondent, et bien même comme ça, le temps est très limite pour expliquer et faire accepter son pick à ses alliés...

    Et 3ème et dernier point... J'aime pas bien faire mon râleur, mais tant pis, j'me lance... Si la globalité des joueurs avaient une meilleure attitude, ce problème n'existerait pas. (Et en disant ça, je vise autant celui qui prend un pick exotique que ses alliés qui le rejettent.).
    De manière générale, les gens qui jouent exotiques sont en mode "j'me la pète", à vanter les mérites du pick, et à rejeter la faute sur les autres s'ils se ratent.
    Et de l'autre côté, les gens qui voient un pick exotique vont quasi-systématiquement lui rejeter la faute en cas de défaite, même quand ce n'est pas le cas. (Voire pire, certains ne vont même pas lui laisser une chance et critiquer avant même le début de la partie.). Et au final, ils vont [insulter / feed intentionnellement / leave / ...], faisant d'eux les joueurs les plus toxiques de l'équipe.
    Alors que si les gens voulaient bien accepter le fait que, même en parties classées, LoL reste UN JEU, et que certains puissent vouloir égayer leurs parties avec de l'originalité ; Et que les gens qui veulent jouer exotiques prennent la peine d'expliquer leurs choix, adapter leurs façon de jouer au besoin, et ravaler leurs fiertés pour s'excuser en cas d'erreurs ; Mais le jeu serait tellement plus agréable ! <3
    (.......... Oui, je sais qu'en vrai ça arrivera jamais. Laissez moi rêver ! xD)

  • Perso ce qui m'embête beaucoup c'est les picks qui évoluent, et surtout disparaissent, je main Zyra mid et de plus en plus je me fais flame pour peu que je ne gagne pas la lane (on m'attaque sur la viabilité du pick) pareil avec Lulu top, ... Globalement avec les metas qui évoluent on ne peut pas garantir que le champion sera toujours viable aux mêmes postes et parfois les ajustements se font un peu au détriment d'un rôle. Mais je trouve que dans le cas d'un joueur qui maîtrise son poste et son champion + atittude positive, on ne peut pas vraiment reprocher au joueur son pick. Je m'en sors beaucoup mieux avec Zyra mid et je suis capable de pick d'autres champions si le matchup est réellement défavorable.
    Dans le cas de ce Singed support je pense qu'il suffirais d'aller voir ses taux de victoire avec ce champion en support, et si ils s'avèrent trop bas là on pourrais plus statuer sur la légitimité du pick, parce que s'il contribue suffisamment à la victoire de sa team sans pour autant être toxic je vois pas de soucis...

  • Invité - zz

    En réponse à: Furtifman Signaler

    furtifman s'que tu dit est completement con donc si il perd c'est game avec son singed il a pas le droit de le jouer? et les bronze qui main des pick totalement viable mais qui ruin les game de tout le monde parcequ'il son nul il faut les ban du jeu?

    1
  • s'il contribue suffisamment à la victoire de sa team sans pour autant être toxic je vois pas de soucis...


    C'est bien ça le problème. Son attitude était loin de ne pas être toxique ^^

    0
  • Je trouve ça raide comme sanction tout de même, il y a moyen d'y aller plus crescendo. Déjà quand on sanctionne, on développe et quelques extraits peuvent aider. Si la personne ne comprends pas, elle ne risque pas d'arrêter. En plus en faisant ça on met en évidence ses propres doutes ce qui permet de les éclaircir avant de les communiquer.

  • Lorsque riot donne une sanction il augemnte par rapport à ce qu'il y a eu avant selon un rythme précis, en sautant éventuellement des paliers si la faute est trés grave.
    Je ne ne peux pas être certain mais il est tout à fait possible que le joueur est eu d'autre sanction auparavant.

    0
  • S'il avait eu des sanctions avant je pense qu'il aurait posté avant un ban de 15j. Normalement une sanction liée à ce genre de comportement c'est du 15j.

    0
  • A mon avis pour mener à une telle sanction le joueur a surement dut ne jouer que Singed support et surtout jouer très souvent en ranked.

    En effet par ma propre expérience d'ex-toxique; s'énerver une fois ou deux en ranked et se faire report peut vite amener à se prendre le chat restrict (et une fois un ban 14J) alors que les même paroles en normal ou aram tu peux les dire 10 fois par semaine sans trop d'impact.
    Donc clairement si il n'as fait que de la ranked et a accumulé rapidement des reports de ses mates quand il perdait la partie il pourrais s'etre pris le ban uniquement à cause du facteur agravant de la ranked.

    Un ami support qui ne flame jamais et est super positif a déjà eu une affaire similaire avec un ranked restrict pour ses picks et sa façon de jouer en allant beaucoup Roam vers le mid ce qui ne plait pas trop à l'ADC quand il n'est pas fed.

  • Philidia petite erreur à propos de l'"ex-Rioter", c'est juste qu'il ne travaille plus sur LoL. Dorénavant il fait parti de l'équipe d'R&D, ou comme on peut l'appeler "enfin donner un sens au s de Riot Games"

  • Invité - IT S NOT ABOUT TROLLING ITS TO SEND A MESSAGE

    Signaler

    Je vois bien la nuance entre pick exotique et choix hasardeux....
    Mais c'est tout de même très subjectif, si on perçoit bien le fun d'un fiddle mid, d'un blitz mid c'est plus dur d'ccepter un Nautilus mid de mon point de vue :/
    On peut très bien percevoir la malice ou la toxicité de certain duo bot : morg-lux, jax-riven, heimer-blitz, rammus-zilean, thresh-blitz ... toutefois il me semble que c'est bien plus compliqué de se faire accepter comme mid-top-jungle en étant imaginatif ?:p particulièrement du silver jusqu'au bas diamant selon les Boards.....

  • J'aimerais réagir car je joue MF support ap, beaucoup de joueurs sont la en mode "no Mf sup please" "stop troll" ... Alors que souvent j'ai un beau ratio de damage. Je joue Mf ap sup car j'utilise le E qui fait un max de damage sur zone ralentissant les ennemis toutes les 4-5 sec. Sachant que Mf a un beau ratio ad en plus, je ne vois pas pourquoi ce ne serait pas viable.
    Aujourd'hui LOL est très stéréotypé, il faut tout le temps voir les meme perso aux même lane, jusqu’au jour ou ils verront une nouveauté au lcs et tout le monde se mettra à le jouer et deviendra viable

  • Invité - NoRage

    En réponse à: vandien30 Signaler

    on à compris que t'était un mouton pick world mf supp op pas besoin d'expliquer le gameplay '-'

    0
  • le pick d'mf support existait bien avant ces worlds...

    0
  • Invité - NoRage J'ai pas eu besoin de regarder les worlds pour avoir envie de jouer MF sup, on me l'a signalé que après qu'elle avait été joué aux worlds.
    Par contre toi t'as bien l'air d’être un bon kid brainless qui tryhard toute la journée pour rêver d’être master et attirer de l'attention, comme 95% de la communauté

    0
  • Je veux bien communiquer, mais si tout le monde s'en fout . . .
    Je joue Mordekaiser jungle, et trois fois j'ai demandé si c'était ok car je ne pouvais pas vraiment gank. 1 personne m'a répondu (sur 12).
    Deux fois, ma team (au moins trois personnes) voulait me report parce que je n'avais pas gank.

  • C'est le comportement typique ça, tkt, les gens pensent que le plus important c'est de savoir jouer son champion, mais non le plus important c'est de savoir adapter le jeu de son champion avec le champion des autres, les adc ultra agressifs qui passent leur temps a agresser alors que ton shield/heal est en récuperation ou que t'as déjà vidé ton mana pour eux... et que du coup ça finit toujours par des doubles kills

    0
  • Perso, j'avais écrit un message à Riot parce que je me faisais très souvent harcelé lorsque que je jouais Brand jungle en S4/S5 à un elo bronze/silver/gold en normal game.
    Le rioter, m'avait dit que je n'avais pas de soucis à me faire vu que je ne flamais pas, faisais tout pour gagner. Lui même étant un main Morgana top. :)


    Certains tireurs ont la possibilité de tenir des lanes en 1v2, et de farmer efficacement sous leur tour, ce qui fait que l'absence du support est gérable. Mais d'autres tireurs vont galérer à le faire, et ont besoin de leur support pour tenir. Prendre un matchup défavorable rend déjà difficile le laning, mais avoir un 1v2 qu'on a peut-être jamais eu le rendra encore plus frustrant.


    Je suis d'accord, mais d'un autre côté le tireur lui aussi peut adapter son pick selon son support.
    Certes si toute la team est contre le fait que Jean-Louis prenne son support exotique qui quitte la lane ça va être à lui de s'adapter. Mais si Jean-Louis est first pick, et que toute sa team sauf l'ADC a pleinement confiance en notre Jean-Louis national, ça va plutôt être à l'ADC d'adapter son pick pour tenir en 1vs2. Du moins c'est mon opinion.^^

  • Sona jgl je la joue de temps en temps, je crois avoir un win rate décent sur mes quelques games avec. :D

    Le soucis de cette histoire c'est surtout la question de l'autofill (Pick Singed sup était une manière de contester l'autofill) alors qu'il existe une solution super simple pour résoudre le problème : http://boards.euw.leagueoflegends.com/fr/c/suggestions-sur-le-jeu-fr/r2u70TNq-equilibrer-la-dyq-cest-possible-avec-la-oops

    Pour en revenir au sujet je pense qu'il faut déjà distinguer les ranked des normals.
    En normal game prendre un pick nul en ayant pleinement conscience mais en tryhardant dans le but de s'amuser ne me pose aucune soucis, et je trouverai ça scandaleux que l'on ban un joueur là dessus.
    En revanche en ranked c'est un peu plus discutable, mais au final je préfère un trollpick sérieux et qui seras super positif, qu'un joueur qui considère qu'il doit 1v9 pour win (Et ces derniers sont une grooosse partie des joueurs de ranked), les joueurs en Silver n'ont aucune idée de se qui est viable, voir se qui est méta (+ de 50% du temps ou j'ai sortis Kennen sup je me suis fait flame parce que je "troll pick" alors qu'au LCS il n'était pas rare de le voir sup là ou on ne le voyais jamais mid, tandis qu'en silver au mid il est suffisamment pick pour ne pas considéré être un troll pick)
    Donc je pense (au moins a mon ELO, moi compris) que les joueurs ont une trop mauvaise compréhension du jeu et de la méta pour se permettre de qualifier un champion de trollpick, a la rigueur, on peut avoir un avis sur la viabilité du pick, le donner au "trollpick".
    ATM dans la tête de beaucoup de joueur de soloQ, le teamplay n'existe pas, "il faut 1v9 pour monter", et ça c'est un bien plus gros problème que tout les trollpick tryhard du jeu, alors à ce compte là ban des trollpick c'est de l'hypocrisie la plus totale.

    PS : J'ai écris ce comm' au fil de ma pensée, si au début j'accordais du crédit au fait de ban les "trollpick", avec le recul je me rends compte de l'absurdité de truc x), donc si le comm a l'air de pas être cohérent à ce niveau là, c'est normal x).

    PS2 : Le "Mute all" devrais selon moi être bien plus punissable que le pick non-meta, parce que niveau communication avec l'équipe t'as que les ping, ce qui veut dire que tu ne peut absolument pas créer une stratégie IG avec le joueur, donc niveau communication avec la team c'est bien plus grave que le joueur qui troll pic et qui ne feras pas l'effort d'expliquer pourquoi son pick vas marcher.

    Dernière édition du commentaire il y a environ 1 mois par Anguibok
  • Superbe article!
    Je n'avais pas entendu parlé de cette affaire.
    La rédaction est agréable à lire, c'est bien expliqué, et je comprends bien les tenants et aboutissants. À bas les médias quantitatifs et la course à l'information! Vive les médias qualitatifs qui prennent le temps de bien expliquer au lecteur lambda tout ce qui se passe en coulisses!
    En bref... merci Phil, pour cette qualité toujours au top!

  • Article vraiment très intéressant, comme d'habitude !
    Et au nombre de commentaires présent, on voit que cette affaire intéresse pas mal de monde tant la situation est délicate.
    Autant je suis sûr de moi en disant que la réponse du support n'était certainement pas adapté à la question posée par le joueur en question, autant je ne suis pas sûr de ce qui était bon de faire face à ça.
    Partant du principe que je n'étais pas présent dans la partie, et que, même en mode spectateur, nous n'avons pas accès au tchat de la partie (que cela soit pendant la partie ou pendant la phase de pick).

    En tout cas, il m'est déjà arrivé plusieurs fois de tomber avec une personne qui ne joue pas du tout méta en support.
    Etant un gros joueur adc, ça ne me dérange pas plus que ça, mes critères ne sont pas non plus très exigeant en matière de support. Du moment que mon support à de quoi me protéger et qu'il ne me prends pas mon farm (enfin tout du moins, qu'il ne le fait pas exprès), il peut très bien jouer n'importe quel support, ça ne me pose pas problème.

    Le choix du Singed en tant que support ne me paraît pas si absurde que ça, même si, comme quelqu'un a pu le dire dans les commentaires, niveau creeping, ça risque d'être compliqué de laisser l'intégralité des creeps à l'adc étant donné que son poison fait un carnage sur la route.

    Mon problème aurait été, pour ce Singed, le fait qu'il passe son temps à counter jungle ou a roam. Si il y a bien quelque chose que je déteste en tant qu'adc, c'est me retrouver tout seul sur la lane en permanence parce que mon support fait autre chose autre part.
    Il arrive parfois qu'un support décide de roam, et que ce soit bénéfique à la partie, mais si j'ai le malheur d'être au fond dans ma partie, ça va juste m'encourager à abandonner ma lane et à ne plus y retourner, sachant que je n'aurai aucune chance en 1v2.

    Un autre Singed support pourrait très bien rester en permanence avec son adc, et tout faire pour pourrir la vie de ses adversaires en les envoyer valser devant l'adc, sans qu'ils n'aient la possibilité de bouger, permettant ainsi à l'adc de prendre des kills facilement.

    Cependant, il reste vrai qu'il n'est pas si évident que ça de communiquer avec le peu de temps que l'on dispose pour prendre son pick ou pour établir une stratégie (si l'équipe veut bien discuter, ce qui n'est pas toujours le cas).