LoLTracker

 

Production de l'Astro-groove

00_SpaceGroove_Header

Imaginez : vous avancez sur votre voie, tranquille peinard, quand un éclat lumineux vous aveugle. League a besoin d'une gamme de skins de bébés.

Votre imagination démarre pied au plancher. Elise Bébé tombe du ciel sur une adorable voiture pour bébé. Les arbrisseaux de Maokai sont des ours en peluche. Sett crie comme un bébé dans un avion lorsqu'il lance Coup cathartique.

Beaucoup d'idées brillantes pour les thématiques de skins, y compris le fait de voir tous les champions sous les traits de bébés, ne voient jamais le jour. Mais cela n'empêche pas les Rioters de rêver à d'autres concepts délirants pour tenter de les intégrer au jeu que nous aimons tant. Et chez Riot, l'espoir est toujours permis. Même les Rioters qui ne travaillent pas dans des disciplines créatives peuvent proposer leurs pitchs.

Tout le monde peut avoir une bonne idée 

Nous avons un processus appelé le Thematic Pitch Quarterly (pitch thématique trimestriel) : chaque trimestre, les Rioters peuvent pitcher leurs idées de thématique de skin et potentiellement les voir concrétisées par l'équipe de Personnalisation, Immersion et Expression de League, la PIE, aussi surnommée l'équipe des skins.

L'équipe PIE bouillonne elle-même d'idées créatives, mais le TPQ repose sur le fait que les bonnes idées peuvent jaillir de n'importe où. Alors l'équipe a décidé d'ouvrir le processus d'idéation à tous les Rioters, quelle que soit leur équipe.

« La grande majorité des skins que nous produisons de nos jours sont passés par le TPQ, que l'idée soit venue d'une personne de l'équipe PIE ou d'un bureau régional ou d'une autre équipe de Riot, » explique Ambrielle « Eggo McLego » Army, ancienne chef produit de l'équipe PIE. « Nous sommes tous d'une certaine manière limités par nos propres expériences et par les choses que nous consommons et voyons dans les médias, l'art ou la mode, ou tout ce qui peut nous inspirer. Par conséquent, le TPQ nous permet d'ouvrir la digue à d'autres expériences et perspectives, non seulement au sein de Riot mais aussi en dehors de notre équipe. »

Karl « RiotLoveStrut » Abad, ancien producteur de développement thématique, évoque un concept écologique appelé « effet-lisière » comme inspiration du TPQ. Essentiellement, c'est ce qui se produit à l'intersection de plusieurs habitats, lorsque différents organismes et différents environnements se rencontrent.

« Nous voulions voir ce qui se passait lorsque la PIE rencontrait une équipe régionale en Chine, ou quelqu'un qui travaillait pour le Support joueurs ou le QA. En espérant trouver davantage de diversité dans les idées, » Explique Riot LoveStrut. « Heureusement, ça a payé, parce que je n'aurais jamais pensé à ce que les gens de toute la société nous proposent. »

Après le pitch initial, l'équipe de développement thématique entre dans la discussion et essaie d'aller plus loin, pour aider l'équipe créatrice à développer son univers, son propos narratif et ses illustrations conceptuelles. À la fin de ce processus, l'équipe du pitch possède tous les éléments de son projet.

Puis l'équipe n'a plus qu'à le présenter… à la société tout entière.

Après avoir examiné toutes les idées lors de la réunion globale de pitch de Riot, les Rioters votent sur les projets. Mais ce n'est pas parce que les Rioters aiment une idée de skins que les joueurs du monde entier seront conquis. L'équipe PIE se penche sur des sondages et autres données pour en savoir plus sur les thématiques qui touchent les joueurs, des plus sombres aux plus fantaisistes, élégantes ou belles.

Mais la décision de l'équipe n'est pas dictée par les données brutes. Celles-ci ne sont qu'un outil d'information.

« À certains moments, il peut arriver que quelque chose ne fonctionne pas bien, mais l'équipe y investit tellement de passion que l'on cherche un moyen de la déverser dans le jeu, » explique Eggo McLego. « Je pense que bien souvent, des idées saugrenues finissent vraiment par porter leurs fruits et donnent des résultats uniques, parce que l'équipe se prend de passion et investit toutes ses ressources dans leur exécution. »

L'une des parties les plus délicates du processus consiste à élaguer la liste d'idées présentées. Il y a tout un tas de raisons qui peuvent mener à écarter une idée. Par exemple, il peut y avoir une thématique comparable en préparation, l'idée peut être incompatible avec la lisibilité des champions, ou elle peut être irréalisable d'un point de vue technique en l'état actuel des choses.

« Je pense que le plus difficile, c'est de dire : "j'aime beaucoup votre idée et votre enthousiasme, mais pas maintenant, et voici pourquoi", » explique Riot LoveStrut. « Et ce qui est bien chez Riot, c'est que personne n'a besoin de s'énerver. Tout le monde est compréhensif, encourageant, tout le monde veut retenter sa chance la fois suivante. »

Mais les lignes de skins qui sont retenues sont parmi les plus populaires et mémorables de League, comme Fleur spirituelle, Rouleaux de Shan Hai, Section Anima et tant d'autres.

Ce qui nous ramène à la soirée disco qu'est Astro-groove, l'une des thématiques les plus surréalistes issues du TPQ.

Ça va jusqu'à 11

Parlons un peu d'Oscar « gay lil frog » Vega et de Neill « Riot diet chola » Chua. Originaires des royaumes distants de l'illustration conceptuelle et de la production de contenu, respectivement, gay lil frog et Riot diet chola proposèrent tous les deux des idées groovy à l'esthétique disco mêlée de science-fiction.

Aucun des deux n'avait jamais proposé d'idée, mais le processus du TPQ leur ouvrait la porte à une collaboration. Riot diet chola, productrice de contenu, cherchait à exprimer sa créativité chez Riot et gay lil frog, illustrateur conceptuel, avait un faible pour Zilean groovy et voulait le rendre encore plus groovy.

La première slide du pitch d'origine de Riot diet chola et gay lil frog

« J'ai toujours aimé le rétrofuturisme, surtout celui des années 60 et du milieu du siècle. Et il me semblait qu'on ne s'était pas penchés là-dessus, » confie gay lil frog. « À l'époque, nous n'avions pas beaucoup de skins de SF à l'ambiance légère. Tous les skins de SF étaient sombres et robotiques. Alors c'était un bon angle d'attaque pour exploiter une thématique différente. »

Lorsque deux Rioters ou plus proposent des idées similaires, ils sont associés en une superéquipe et combinent leurs projets pour retenir les meilleures idées. Alors gay lil frog et Riot diet chola combinèrent leur pitch et travaillèrent avec l'équipe de développement thématique pour préparer une présentation devant tous les Rioters.

« Je pense que le moment de Nasus est sans doute celui où nous avons commencé à tout développer, » confie Riot diet chola. « C'était le moment décisif, le moment où on s'est dit, vous savez quoi, on va vraiment le faire, autant y aller à 1000 %. »

Alors ils l'ont fait. Avec Nasus astro-groove, un petit chiot qui pilote un gros méca costaud, tout devenait possible.

Nasus allait devenir le chef de la Planète des chiens, qui devait bien sûr être peuplée de chiens. Et bien sûr, ces chiens devaient avoir un travail. La Planète des chiens a des ingénieurs, des chercheurs, des médecins et bien plus.

Et s'il y a une Planète des chiens, il doit y avoir une Planète des chats, dont vous reconnaîtrez les plus féroces défenseurs dans le skin légendaire de Blitzcrank. Grâce à leur puissant méca, Blitz et Crank cherchent à envahir la Planète des chiens et vaincre Nasus dans une bataille de danse épique.

Le saviez-vous : Blitz et Crank sont inspirés des deux chats de gay lil frog, Wi-Fi et Jon Bovi, dans leur apparence comme dans leur personnalité.

Wi-Fi (à gauche) et Jon Bovi (à droite) sont à présent immortalisés dans League.

L'équipe a insisté sur les formes douces et arrondies, les couleurs vives et les effets visuels amusants devenus si typiques d'Astro-groove. On a aussi commencé à ajouter d'autres éléments récurrents, comme les adorables « boogies » que l'on voit dans la plupart des skins (Samira a Frank et Toofers, Lux a Barney) et qui apportent une dimension amusante et pétillante à cet univers.

L'équipe a imaginé tout un monde où vivent les personnages d'Astro-groove, avec des héros, des méchants, des armes et même des véhicules intergalactiques avec pistes de danse et boules disco.

« Nous n'avons reculé devant rien, » affirme gay lil frog. « Toutes nos idées farfelues ont été exploitées. Il ne fallait pas hésiter. Ce que j'ai apprécié dans Astro-groove, c'est l'implication totale que nous avions dans cette thématique. »

L'équipe de développement thématique devait aussi définir la « source d'énergie » d'Astro-groove. » C'est un aspect essentiel de tout développement, où l'équipe décide de quel élément les champions de chaque univers tirent leur puissance.

… Ce qui nous amène au « Groove ».

Le Groove

La source de puissance d'Astro-groove est littéralement la musique, le Groove.

Cet univers est alimenté par la musique, principalement le disco, les chansons qui repoussent le mal et amplifient les bonnes ondes. Comme vous vous en souvenez peut-être, dans l'événement Astro-groove de l'an dernier, c'est le Groove contre les Mauvaises ondes. Dans le monde de l'Astro-groove, l'infâme Lissandra cherche à répandre de Mauvaises ondes pour priver le monde de la disco.

L'Astro-groove ne serait rien sans la musique. Et qui serait plus à même de ramener le groove que la toute puissante équipe musicale de Riot ?

« Nous voulions créer un mélange amusant de disco et de musique SF rétro, » explique le compositeur Brendon « GravityBW » Williams. « Mais la réalité était bien plus complexe, et il a fallu beaucoup de travail pour trouver le bon équilibre. »

GravityBW trouva l'inspiration dans les nombreuses époques du disco : des influences du disco des années 70 pour les arrangements de cuivres, de cordes et les harmonies ; le disco des années 80 pour les synthés et les sons de batterie ; le disco du début des années 2000 pour l'approche plus EDM de la musique ; et le disco pop actuel pour une production et un mixage contemporains.

« Je me suis aussi beaucoup inspiré des thèmes de SF classiques pour la mélodie, l'harmonie et les synthés mélodiques ressemblant au thérémine ; du funk classique pour les sections rythmiques groovy (il fallait que je trouve une excuse pour enfin slapper en tant que compositeur Riot !) ; et plusieurs arrangements disco/SF super dynamiques, assez courants vers la fin des années 1970 et le début des années 1980, » explique-t-il.

Les discussions avec le reste de l'équipe audio commencèrent bien plus tôt que d'habitude, puisque la musique était un élément essentiel de la thématique Astro-groove. GravityBW trouva même le tempo juste très tôt, pour que l'équipe d'animation puisse être sûre que son travail se synchroniserait avec la musique. Il incorpora également les effets sonores des « briques de construction » audio de l'équipe des skins dans le thème. (Écoutez bien à 3:26 un de ces moments où le thème passe à la section finale.)

« J'étais en communication plus étroite avec les concepteurs sonores que pour une gamme de skins ordinaire, » indique GravityBW. « Avant d'avoir commencé à composer, nous avons eu des discussions de groupe pour parler du rôle de la musique et de l'ambiance qu'elle devait véhiculer. »

GravityBW aimait l'ambiance légère d'Astro-groove et son approche unique dans le monde de League of Legends.

« Écrire la musique pour Astro-groove fut une expérience particulièrement agréable, parce que cette gamme ne se prenait pas au sérieux, » se souvient-il. « Pour moi, c'était fabuleux, parce que je n'avais pas à craindre d'aller trop loin dans le loufoque ou le ridicule, ce que l'on essaie généralement d'éviter pour League. »

Le rêve saugrenu d'un Rioter peut donc devenir une thématique populaire et durable, et apporter un flot d'inspirations nouvelles aux équipes créatives de Riot.

« Le pitch d'Astro-groove était fou. Voir à quel point les développeurs appréciaient l'idée, c'était presque la meilleure partie du pitch. Ils prenaient une idée, et immédiatement, il y avait un millier de suggestions pour la mettre en application, » se réjouit gay lil frog. « Ils avaient vraiment envie que ça se fasse. Et c'était une des meilleures conséquences d'Astro-groove : cette thématique a donné beaucoup d'énergie à l'équipe. Je pense qu'on avait fait de nombreuses thématiques sérieuses et sombres, et celle-ci était une vraie respiration. Plus ce sera stupide, mieux ce sera, faites-vous plaisir, n'hésitez pas. »

Et le groove continue avec de nouveaux skins ce mois-ci. Disons juste que vous verrez un méchant essentiel arriver très bientôt sur la scène (et un héros avec plein de boogies pour repousser les mauvaises vibrations de ce méchant).

Mise à jour sur le PBE (17/11)
/Dev TFT : Leçons de L'ère des dragons
 
You must login to post a comment.
Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

   facebook   Discord2   rss   logo twitter   

Derniers articles

De nouveaux skins ont été dévoilés, pour Irelia (Légendaire), Galio, Zyra, Garen, Sivir, Ashe, Qiyana, Kha'Zix, Thresh, et Malphite !...
Voici les changements à venir du mode classé en 2023.
C'est le dernier patch de l'année, la 12.23 est là ! ● Nouveautés en ARAM et Clash d'ARAM. ● Ajustements des changements présaisonniers de la jungle. ● Gros ajustements de Dr. Mundo et Zeri. ● Rotatio...
Bienvenue à Spatulopolis, où se déroule notre nouvel ensemble, L'Attaque des monstres ! C'est aussi le foyer de nouveaux héros, de monstrueuses menaces, de Tacticiens et de bien plus encore !...
Une nouvelle mise à jour a eu lieu sur le PBE, apportant de l'équilibrage