LoLTracker

 

Création des Gardiens des étoiles

banner_39
 
Lorsque nous avons créé les premiers Gardiens des étoiles, nous sommes partis de rien et avons imaginé un univers tout entier. Cette année, nous devions intégrer de nouveaux personnages à un monde déjà existant. Ils devaient à la fois appartenir au même univers, tout en formant une équipe unique, avec ses propres particularités. C'est ce que nous avons essayé de vous communiquer à travers une histoire un peu plus sombre et un aspect visuel original.
 
L'appel de l'Étoile
 
L'an dernier, les Gardiennes des étoiles tentaient de résoudre un conflit interne qui les tourmentait. Elles devaient retrouver leur harmonie pour repousser les fauteurs de trouble et remporter la victoire (la plupart des joueurs doivent se sentir concernés). « On a voulu jouer la sécurité », explique Paul « Riot Zeronis » Kwon, notre créateur artistique en chef. « Et honnêtement, c'était la meilleure chose à faire, car nous devions introduire un tout nouveau style dans League. Cette année, nous voulions vraiment aller plus loin, quitte à prendre plus de risques ».
 
Dans un premier temps, nous voulions élargir la diversité des champions de cette série. « Nous avons pris en compte différents facteurs, comme la pertinence des champions, les demandes des joueurs ou encore la synergie qu'ils pourraient avoir entre eux », raconte Carlos « I am Carlos » Giffoni, chef de produit. « Notre principal objectif était d'avoir des champions que l'on pourrait vraiment distinguer les uns des autres ». Certains champions, comme Ezreal, étaient par conséquent des choix évidents : c'était le premier personnage masculin à rejoindre les Gardiens des étoiles. Syndra remplissait parfaitement le rôle de la femme mystérieuse et menaçante. Il nous suffisait d'ajouter une guérisseuse, une femme pirate au tempérament de feu et une meneuse charismatique pour obtenir notre nouvelle équipe de Gardiens des étoiles.
 
Premières esquisses : Ahri, Miss Fortune, Soraka et Syndra
 
Demander à une seule et même personne de créer cinq skins en même temps n'aurait pas été raisonnable. Nous avons donc demandé à plusieurs artistes de travailler sur ce projet. Riot Zeronis a travaillé en tant que chef de la conception artistique : son rôle était d'établir les lignes directrices des skins et d'assurer leur cohérence avant que les autres artistes ne commencent à travailler dessus. Par exemple, le symbole qui distinguait les premiers gardiens était une étoile à cinq branches. Mais les développeurs avaient envie de modifier cette étoiles pour que les nouveaux gardiens soient encore plus reconnaissables. « Nous sommes passés par des tas de discussions avant d'opter pour l'étoile à quatre branches », raconte Riot Zeronis.
 
Les étoiles des différents Gardiens
 
Premier test de cohésion : Ahri, Miss Fortune et Soraka
 Une fois que nous savions dans quelle direction aller, les artistes ont travaillé chacun de leur côté (pour la plupart) sur les illustrations conceptuelles de chaque champion. De temps en temps, Riot Zeronis venait s'assurer que toutes les illustrations passaient le « test de la cohésion ». Il fallait que tous les skins soient clairement identifiables et appartiennent à l'univers des Gardiens des étoiles. Il regardait notamment si les couleurs allaient bien ensemble, si les formes correspondaient aux modèles établis, si les nuances dorées fonctionnaient bien, si les tenues ne se ressemblaient pas trop ou si elles n'étaient pas trop différentes. Enfin, et c'est peut-être le plus important, il fallait que toutes les tenues soient parfaites aussi bien individuellement qu'en groupe.
 
 
 
 
Chaque modèle était revu afin d'éliminer tous les problèmes de cohésion et de rendre un ensemble uniforme. Les artistes pouvaient alors continuer leur travail dans la bonne direction. Pendant le développement des tenues, c'est arrivé plus de quinze fois ! « J'ai peut-être exagéré parfois, je suis devenu un peu parano à la fin », confesse Riot Zeronis.
 
 
 
 
« Non, plus sérieusement, c'est impossible d'arriver à un premier résultat et d'être entièrement satisfait. Ça n'arrive jamais, c'est normal. Arriver à un résultat satisfaisant demande du temps et beaucoup de travail », explique I am Carlos.
 
 
 
 
Voici quelques réflexions et illustrations conceptuelles qui se cachent derrière chaque Gardien des étoiles de cette année.
 
 
Un passé sombre et mystérieux
 
Illustration conceptuelle de Syndra gardienne des étoiles
Syndra est la plus maline et la plus malicieuse de la bande. Dès le départ, nous voulions qu'elle sorte du lot. Ses couleurs sont beaucoup plus foncées que celles des autres gardiens. Les teintes violettes sont accentuées par des reflets magenta. Quant à son étoile de gardienne, elle est inversée (les étoiles des autres gardiens sont courbées vers l'extérieur, contrairement à la sienne). « Ça reste une étoile à quatre branches, mais la sienne est unique et différente », raconte Riot Zeronis.
 
 
 
 
La marque qu'elle porte sur son œil ajoute un côté très mystérieux et les pointes de ses cheveux lui donnent l'air vraiment dramatique, c'est exactement ce que le personnage de Syndra représente.
 
 
 
 
Cette illustration de Syndra fait partie des moments qui se sont avérés déterminants pendant la phase de développement des Gardiens des étoiles. Au départ, c'était une esquisse de Riot Zeronis, mais toute l'équipe a été emballée.
 
 
Un vagabond courageux
 
Concept final d'Ezreal gardien des étoiles
 
 
Ezreal est le premier personnage masculin à rejoindre les Gardiens des étoiles, et c'est ce qui a rendu son développement encore plus passionnant. Dans les faits, nous savions relativement tôt où nous voulions aller. « Nous voulions donner à Ezreal l'apparence d'un héros moderne au look déjanté », explique Riot Zeronis. « Nous nous sommes inspiré des personnages de différents mangas ». Par exemple, la veste d'Ezreal lui donne un style très chic et formel, mais elle est en même temps moderne et dans l'esprit fantasy.
 
 
 
Pendant longtemps, Ezreal avait une étoile à cinq branches (contrairement aux autres gardiens), en raison de son histoire. Autrefois, c'était un garçon normal, qui vivait une vie normale, mais lorsque la deuxième équipe de Gardiens est arrivée, il s'est soudainement réveillé et son cœur s'est illuminé pour la belle jeune femme aux cheveux roses. L'étoile à cinq branches aurait permis de faire le lien avec sa planète d'origine et sa relation avec Lux. « Finalement, nous sommes revenus vers l'idée d'une étoile à quatre branches pour garder la cohérence avec le reste de son équipe », conclut Riot Zeronis.
 
 
 
 
Un cœur animé par la vengeance
 
Miss Fortune est la forte tête du groupe, elle est impétueuse et déterminée. Après avoir perdu d'anciens coéquipiers dans la bataille, elle s'est jurée de toujours donner le maximum au combat pour venger ses frères d'armes. Avec sa personnalité de feu, nous savions dès le départ que Miss Fortune aurait une palette de couleurs chaudes, avec des nuances de rouge et d'orange.
 
Au début, nous voulions absolument qu'elle porte un chapeau, dans la mesure où il s'agit un peu de sa marque de fabrique : nous avons essayé le béret, le bandeau et même le chapeau de sorcière ! Nous avions l'impression de sacrifier l'élégance de sa tenue avec un accessoire trop voyant. Nous avons donc opté pour quelque chose de plus discret, comme une sorte de barrette.
 
Premières explorations de Miss Fortune gardienne des étoiles
 
Soigner et protéger
 
Concept final de Soraka gardienne des étoiles
 
Pour créer le personnage de Soraka, nous nous sommes inspirés des personnages discrets et innocents que l'on rencontre parfois dans les mangas. « Ce sont les personnages les plus purs, on retrouve en eux une certaine naïveté. Ils ont tendance à rester dans leur coin », raconte Riot Zeronis. Ces personnages ont tendance à avoir des courbes dirigées vers le bas (c'est par exemple le cas de Shiro dans No Game No Life). C'est de là que Soraka gardienne des étoiles tient ses oreilles et ses ailes qui pointent vers le sol.
 
Son épaisse chevelure bouclée rappelle l'innocence et la pureté des nuages. Au début, nous avions imaginé quelque chose de plus doux et plus ébouriffé, mais le rendu dans le jeu n'était pas à la hauteur, on ne voyait que ça.
 
La palette de couleur de Soraka reste dans les tons blancs, bleus et verts. « Choisir une palette de couleurs est un processus naturel. Tout est dans l'émotion », explique Riot Zeronis. Soraka est une guérisseuse, il nous fallait quelque chose d'apaisant.
 
Et pour ceux qui se posent la question : oui, l'étoile de Soraka comporte bel et bien huit branches. Nous n'avons rien à ajouter à ce sujet... pour le moment.
 
De l'amour vache... et des étincelles
 
Ahri gardienne des étoiles est la meneuse de l'équipe des Gardiens des étoiles de cette année, c'est donc elle qui reçoit un skin légendaire du même thème. Parmi toutes les étoiles, c'est elle qui devait briller le plus fort. Chez les autres Gardiens, une seule couleur domine l'ensemble de leur tenue. Pour Ahri, nous avons deux couleurs : une dominante, et une secondaire. « C'est peut-être un détail, mais ça lui permet de s'élever au-dessus des autres et de montrer qu'elle a plus de pouvoirs qu'eux », précise Riot Zeronis.
 
Premières explorations d'Ahri gardienne des étoiles
 
Illustration conceptuelle d'Ahri gardienne des étoiles
 
 Nous avons d'abord pensé qu'Ahri pourrait avoir les mêmes couleurs que Lux gardienne des étoiles, car elles sont toutes les deux chefs de leur équipe. « Pour ne pas qu'on les confonde, nous avons essayé des couleurs plus claires sur Ahri. On se disait qu'elle pourrait être une sorte de réponse à Lux. Finalement, les nuances de rose, de violet et d'orange lui allaient beaucoup mieux. »
 
Retirer les moustaches d'Ahri pour ce skin a été un choix difficile mais délibéré. Elle lui donnent un air beaucoup plus jeune, mais la Gardienne Ahri devait incarner la sagesse et la force de l'âge. Elle n'est pas vieille pour autant, mais elle veut déjà changer le monde. « Ajouter des moustaches aurait dissipé cette impression. Nous avons essayé différentes formes et différentes couleurs, et même des motifs comme des étoiles », explique Riot Zeronis. « À chaque fois, nous avions l'impression que le skin perdait en maturité et en élégance. »
 
Enfin, les skins légendaires nous permettent d'ajouter un ensemble d'animations inédites : c'était l'occasion pour nous de rendre les queues d'Ahri plus duveteuses et plus expressives que jamais. Les possibilités étaient presque infinies : et si ses queues avaient différentes tailles, un peu comme les doigts de la main ? Comment pourraient-elles bouger dans le jeu ? Et si chaque queue correspondait à celle d'un animal différent ? « Au final, nous avons voulu nous rapprocher de ce que les joueurs connaissent déjà », explique Riot Zeronis.
 
Seulement maintenant, ses queues sont pleines de lumière stellaire, d'étincelles et de classe.
 
Les queues d'Ahri, essais au niveau de l'animation
 
Demandez à Riot : édition spéciale présaison
Choc des titans : vibrez avec les All-Stars 2017
 

Commentaires (0)

There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

Posting comment as a guest.
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location
   facebook   youtube   rss   
 
tipeee tip btn

Derniers articles

Sortez vos agendas ! Les votes pour les All-Stars approchent !  
Deux nouveaux skins pour Blitzcrank s'apprêtent à sortir  
Un teaser est apparu sur le PBE, dévoilant une mécanique de sommeil, probablement lié au prochain champion  
Thèmes abordés : Tipeee, Zac, junglers AP, Evelynn & homeguard, et bien plus !  
Un nouvel épisode de demandez à Riot est sorti !