La grande finale des LCS EU entre Fnatic et G2 !

G2-Fnatic
 
Neuf semaines de saison régulière. Deux quarts de finale. Deux demi-finales. Quatre-vingt quatorze rencontres. Elles étaient dix au début de la saison, il n'en reste plus que deux pour le titre de Champion d'Europe du Printemps 2018, un titre qui amènera son possesseur à défendre les couleurs européennes au MSI 2018 face aux autres grands champions mondiaux.
Ces deux équipes qui s'affronteront ne sont ni moins que les deux géants européens Fnatic et G2 Esports. À elles seules, ces deux équipes se partagent la quasi-totalité des titres depuis la création des LCS. À l'exception de celui d'Alliance en Été 2014, Fnatic a remporté cinq des six premiers titres pendant que G2 Esports s'est occupé de remporter les quatre suivants. Après avoir déjà fait tomber le record de Fnatic de titres consécutifs, G2 Esports aura à cœur de rattraper les Oranges&Noirs en terme de nombre de titres. De son côté Fnatic jouera sa première finale après deux ans d'une disette indigne du standing de la structure.
Un dernier match dans le match se jouera également. Pour la première fois quelqu'un pourrait remporter cinq titres consécutifs (et rejoindre par la même occasion YellowStar en terme de nombre de titres) : YoungBuck et Perkz. Quoiqu'il arrive l'un des deux (entraîneur de Fnatic pour le premier, midlaner de G2 pour le second) y parviendra. Pour savoir lequel, il faudra attendre le résultat.
 
Concours de pronostics
 
Le concours de pronostics continue ! Les play-offs apporteront des points également à la course au meilleur. Pour l'instant Philidia domine le classement, ne le laissez pas gagner sinon il va nous embêter très longtemps avec ça :P
Pour cela, rien de plus simple, connectez-vous sur le site et cliquez sur l'onglet "Pronostics" en haut de la page. Même si vous n'avez pas participé aux premières semaines, pas d'inquiétude, vous pourrez toujours prendre en cours de route, un coffre mystère est à gagner pour celui avec le plus de points sur les play-offs.
Afin de rendre le concours un peu plus spicy, les play-offs compteront pour un peu plus de points que les matchs de saison régulière :
  • Un match pronostiqué correctement rapportera 2 points : il suffit de trouver le vainqueur du BO5
  • Un match pronostiqué à la perfection vous rapportera 4 points : si vous réussissez également à trouver le score exact du BO5 (3-0/3-1/3-2/2-3/1-3/0-3), vous aurez deux points bonus !
Il y a donc 20 points à gagner cette semaine, ne vous reposez donc pas sur vos lauriers !
 
Pour rappel, vous pouvez maintenant suivre le classement général (ainsi que le classement de chaque semaine) directement dans l'onglet eSports - LCS EU - Classement pronostic.
 
 
LCS Europe - Play-Offs
 
 
 
Le tableau des play-offs
 
 
 
16h30 : fnatic Fnatic - G2 Esports g2 esports
 
Le pronostic d'AliasTcherki : victoire de Fnatic 3-2
 
Aussi surprenant que cela puisse paraître, ce sera la première finale entre les deux équipes les plus titrées d'Europe. En effet, depuis la qualification de G2 Esports en LCS, Fnatic n'est jamais arrivé en finale, éliminés deux fois par G2 en demi-finale, une fois par Misfits en demi-finale également et une fois par H2K en quart de finale. Mais jamais une seul finale ne s'est jouée entre les deux géants. Ce sera donc un véritable choc qui se jouera ce dimanche à Copenhague pour la suprématie sur le Vieux Continent.
 
Si on se penche plus précisément sur leur saison, malgré un départ pour le moins chaotique Fnatic a réussi à trouver son rythme pour ne plus jamais le lâcher. Premiers depuis la Semaine 5 ils ont également disposé assez aisément de Vitality en demi-finale, chose qu'ils n'avaient plus fait depuis 2015. Or, on a beaucoup entendu Rekkles, l'iconique ADC de cette équipe, défendre l'idée que ceci n'est pas acceptable pour une structure aussi légendaire que l'est Fnatic. Le premier pas qui consiste à arriver en finale est donc franchi. Mais ce n'est pas pour autant que les joueurs veulent s'arrêter là : deux fois troisièmes l'année dernière, Caps et ses coéquipiers veulent le titre cette fois. Et ils ont de nombreux arguments pour y prétendre : impressionnant depuis le milieu de saison, Fnatic a très certainement été l'équipe la plus capable de faire évoluer son jeu à la fois avec son adversaire et avec la méta. Capable de beaucoup de versatilité, personne n'a pour l'instant trouvé une solution fiable pour les vaincre à l'exception d'espérer punir une erreur de leur part. Très difficiles à lire, Fnatic est capable de jouer tout aussi bien autour de son AD Carry Rekkles, impérial sur Tristana, qu'autour de son midlaner fou Caps, royal sur Azir, qu'autour de son jungler Broxah, auteurs de belles performances sur Kha'Zix. Avec le remplacement forcé de sOAZ par Bwipo, il semblerait que le jeune belge soit même capable de faire pencher le jeu vers lui grâce à des picks Gangplank ou Swain. La semaine dernière Vitality a essayé de mettre Rekkles en difficulté en bannissant quatre voir cinq ADC, le poussant sur un champion sur lequel il est moins à l'aise comme Ezreal, mais ça n'a absolument pas porté ses fruits. G2 Esports devra trouver autre chose.
Et la première étape sera peut-être de déstabiliser Fnatic mentalement. Car lorsqu'on regarde cette équipe, on se rend compte que c'est peut-être là qu'elle a le plus de faiblesses. Premièrement, trois de ses joueurs (Broxah, Caps, Bwipo) manquent terriblement d'expérience et joueront tous leur première finale dans une compétition d'un tel calibre. Ensuite Hylissang, malgré ses années d'expérience, n'a pour l'instant jamais gagné en Europe, échouant deux fois en finale, ironiquement, une fois face à Fnatic, et une fois face à G2 Esports. Et pour finir, les larmes de Rekkles lors du match pour la 3e place l'été dernier à Paris ou lors des Worlds juste après rappellent que le joueur suédois peut rapidement être victime de ses émotions. Et au vu de la pression que ce dernier semble se mettre sur les épaules pour remporter ce titre, il n'est pas impossible que si une ou deux manches ne se déroulent pas bien des mains commenceront peut-être à trembler. De plus, le jeu de Fnatic était très bien équilibré avec son toplaner français sOAZ, mais depuis l'arrivée de Bwipo il semblerait que le très jeune toplaner soit plus en difficulté sur des tanks, ce qui limite beaucoup la diversité stratégique de Fnatic. Un élément sur lequel G2 pourrait jouer.
 
Et il serait très surprenant qu'ils ne le fassent pas. Car G2 compte dans ses rangs un joueur qui a déjà remporté quatre titres en Europe et qui ne compte absolument pas s'arrêter là. Et Perkz n'est pas le seul à avoir les crocs pour aller chercher ce titre. Alors que pendant longtemps on a expliqué que G2 Esports connaissait sa domination principalement grâce à sa botlane Zven et Mithy, les deux se sont arrêtés au stade des quarts de finale en NA, et Perkz voudra montrer qu'il ne doit rien à la meilleure botlane de l'Ouest. À côté de lui Jankos a connu des critiques tout aussi difficiles. Pendant longtemps accusé de choke lors des rencontres importantes, le polonais a l'occasion ici de prouver qu'il n'était pas le facteur principal pour ses précédentes défaites et qu'il est plus que capable de remporter un titre majeur (qui serait son premier). Et à l'instar de Fnatic, l'équipe d'Ocelote ne manque pas d'arguments : réputés pour leur style de jeu, G2 n'en a rien perdu malgré le départ de Mithy. Très posés G2 a cette capacité à ne commettre que très peu d'erreurs et profiter un maximum de celles de son adversaire. Et cette année en plus, G2 connait un bonus dont ils ne profitaient pas ces dernières années : là où Expect déroulait son jeu sans erreur, Wunder est capable de porter son équipe de manière très impressionnante en détruisant son adversaire grâce à des picks comme Camille, sur laquelle il est tout bonnement monstrueux et qui donnera du fil à retordre à Bwipo. Le tout, sans oublier que Perkz est capable lui aussi de pop off et réaliser l'action du match pour débloquer la victoire.
Mais l'arbre ne doit pas cacher la forêt : ces forces sont impressionnantes, mais elles sont également la source des défaites de G2. Tout d'abord le style de jeu très posé de G2 leur a déjà joué des tours contre leur adversaire du jour. En effet, Fnatic a totalement profité de leur attentisme pour partir sur une Sivir-comp qui leur a permit de complètement outscale celle montée par GrabbZ. Il sera donc très important pour G2 de ne pas seulement se reposer sur les erreurs de leur adversaire mais également d'en forcer quelques unes. Or on a remarqué que lorsqu'ils s'y essayaient les résultats étaient fortement mitigés. Même si Wunder n'a pas (encore ?) de grande catastrophe à son actif, Perkz a déjà à lui tout seul perdu deux rencontres contre H2K et Schalke, refusant dans la première d'acheter une QSS face à un Skarner et utilisant le paquet de Corki de manière beaucoup trop agressive dans la seconde. Des erreurs qu'une équipe du standing de Fnatic ne laissera jamais passer.
 
Quoiqu'il arrive, cette finale a le potentiel d'être la plus belle finale d'Europe depuis celle ayant opposé Fnatic et Origen en 2015. À l'époque, devant le public suédois, Rekkles avait réalisé un pentakill qui avait enflammé ses supporters. Or cette année, ce n'est pas un, ni deux, mais trois joueurs qui jouent devant leur public : Broxah et Caps pour Fnatic, et Wunder pour G2 Esports, sont tous les trois danois. Et au vu du bel accueil fait hier à Kobbe, on s'attend à des cris de la même ampleur ce dimanche.
Dans ce Clash des Rois, laquelle de ces structures mythiques parviendra à inscrire une nouvelle fois au Panthéon ?
 
La lane à suivre : Toplane - Bwipo Vs Wunder
Force est de constater que Bwipo a été mis dans le grand bain très rapidement. Tranquillement remplaçant occasionnel en fin de saison régulière, il a du prendre le poste pour tous les play-offs avec la blessure de sOAZ. Avec seulement six matchs dans les doigts le toplaner aura la très lourde tâche de faire Fnatic de nouveau soulever le trophée.
Et en face de lui il aura le meilleur toplaner d'Europe, Wunder. Déjà excellent chez Splyce le danois a véritablement explosé cette saison sous ses nouvelles couleurs. Impressionnant du début à la fin, il est le facteur principal de nombreuses victoires de son équipe, capable de s'orienter sur des picks très agressifs comme Camille ou se concentrant sur la fin de partie comme Gangplank.
Deux joueurs très agressifs et pas particulièrement à l'aise sur des tanks, ceci nous donnera un duel forcément très intéressant qui connaitra surement de nombreux kills inattendus. On est forcé de donner l'avantage à Wunder de par son expérience, mais la fougue de Bwipo ne pourra être ignorée.
 
Bien sûr, Riot ne nous a pas oublié pour sortir une grande vidéo de hype !!
 
Mise à jour sur le PBE (09/04)
MSI 2018 : la billetterie est ouverte !
 
You must login to post a comment.
People in conversation:
Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.
  • This commment is unpublished.
    grey · 3 months ago
    gg easy
  • This commment is unpublished.
    Ecthelion
    • Tipeur
    · 3 months ago
    Sans Zven et Mithy pour équilibrer les forces en face de Rekkles/Hyllissang, la line up G2 ne fait tout simplement plus le poids. On l'a vu déjà sur les BO1, mais là en BO5 c'est encore plus flagrant
    • This commment is unpublished.
      AliasTcherki
      • Rédacteur/Modérateur
      · 3 months ago
      Oui c'est assez flagrant en effet. Surtout que Fnatic est bien meilleur que l'année dernière. On a vu la différence.
    • This commment is unpublished.
      Ecthelion
      • Tipeur
      · 3 months ago
      J'attends avec impatience les MSI pour confirmer que c'est bien Fnatic qui est très fort et non le niveau eu qui est globalement en baisse, mais je ne pense pas être déçu.
    • This commment is unpublished.
      leonyx · 3 months ago
      Il faudra qu'ils travaillent l'early car même si les TF sont super bien gérés de leur part, j'ai peur que contre des équipes comme Kingzone ça soit différent.
      Enfin bon ils ont l'expérience et j'y crois (ou j'ai envie d'y croire ^^). Un titre mondial pour une équipe Européenne ça serait sympa
    • This commment is unpublished.
      grey · 3 months ago
      y a déjà un titre du monde pour l'europe (saison 1 remporté par Fntc vs AAA)
  • This commment is unpublished.
    leonyx · 3 months ago
    Oui faut pas l'oublier je sais, mais c'était encore l'époque sans la Corée donc le niveau était clairement pas le même qu'aujourd'hui
   facebook   youtube   rss   logo twitter   
 
tipeee tip btn

Derniers articles

Parlons un peu de ce jeu d'exceptions qu'est League of Legends 
Une nouvelle mise à jour a eu lieu sur le PBE, apportant l'écran de login d'Akali, et de l'équilibrage 
La 5ème semaine des LCS EU se déroule dans quelques heures et s'achèvera sur un duel entre les deux géants Fnatic et Misfits ! 
Une nouvelle mise à jour a eu lieu sur le PBE, apportant un onglet dédié aux chromas sur le client, et de l'équilibrage 
Skins, chromas, packs, butin, mode de jeu, balises, émotes, etc... Découvrez tout de la fête à la piscine !