[HS] Les 10 ans de LoL : Petit passage à Londres, et analyse sur les nouveaux jeux

Banner_Ask_Riot_optimized_9oww147h5zx892qgur7k

Je ne savais pas vraiment si je devais parler ou non de tout ce à quoi les quelques centaines de personnes invitées à Londres par Riot pour les 10 ans du jeu ont eu droit. Rien ne m'empêchait d'en parler, donc la seule question qui se posait était de savoir si ça vous plairait. Et dans les commentaires, visiblement ça vous faisait envie. Va donc pour un petit article hors sujet puisque je ne vais pas vraiment parler de LoL, mais des jeux présentés à l'occasion du Riot pls, et de cette petite aventure à Londres.

L'aventure à Londres : Une invitation sympathique

Le 11 septembre, je reçois un mail sur ma boîte LoLTracker de la part de Riot. Une chose assez rare, aussi bien pour le fait que ça soit de Riot que pour le fait de recevoir des mails, la quasi-intégralité étant d'habitude des messages issus du formulaire de contact du site, des demandes pour faire des articles sponsorisés sans aucun intérêt, ou d'autres trucs bizarres. Il s'agit d'une invitation à un événement à Londres pour le mois d'octobre, le 14/15/16, précisément, avec voyage aller/retour le 14/16, et événement le 15. Inutile de poser des questions à mes contacts chez Riot, je sais d'avance qu'on ne me dira rien sur le sujet, même si j'ai déjà des doutes sur ce que Riot prévoit.

Le 15 octobre a 03h00 est en effet prévu un Riot pls spécial, où Riot va dévoiler toutes les nouveautés qu'ils ont à présenter pour les 10 ans. Nous sommes entrés en 2019 dans l'année où je pensais que Riot aurait un jeu à présenter pendant la deuxième moitié de l'année, et je m'attends donc à voir un nouveau jeu arriver en plus des changements de la présaison, des nouveautés sur TFT, et de diverses autres choses qui sont des hypothèses, comme une refonte du client tant décrié. Loin de m'attendre à tout ce qui va être annoncé, je prépare donc ce voyage avec mon sac habituel, à savoir ce que je trimbale avec moi dès que je sors de chez moi pour aller en convention, en voyage, ou pour aller travailler. Ordinateurs portables et téléphones sont donc prêts pour pouvoir écrire en direct les annonces faites par Riot pendant leur stream, et le 14 octobre, me voici dans un Eurostar à destination de Londres.

À l'arrivée, on sent que Riot n'a pas lésiné sur les moyens. Des centaines de personnes ont été invitées d'un peu partout, et placées dans un hôtel bien au-delà de ce que le chaland se payerait d'habitude, moi compris, dépassant rarement les Ibis en gamme de prix. Et une salle de conférence avec des écrans un peu partout à côté d'une cafétéria, elle aussi remplie d'écrans, accueille les invités, une fois leurs affaires déposées dans les chambres. Pour l'heure, les écrans diffusent les championnats du monde, et je peux tranquillement me satisfaire de la victoire de J Team sur Splyce, en bon supporter des LMS.

Je n'ai pas beaucoup de photos de l'endroit. Rien ne nous empêchait d'en prendre, mais ceux qui me suivent depuis un moment se doutent de pourquoi je n'en prends pas beaucoup. Je ne m'affiche pas vraiment sur les réseaux sociaux, et voit plus les photos comme des souvenirs à ne pas trop multiplier. La conséquence est que je suis souvent derrière l'appareil photo. Même mon compte Instagram n'affiche finalement que les photos de cosplayers que j'ai pris en convention, le tout sur des publications automatisées. En revanche, ce genre de moment est une mine d'or pour des cosplayers, stramers, et autres influenceurs qui doivent travailler leur lien avec la communauté. Et je pense que vous avez certainement dû en voir beaucoup vous en mettre plein les yeux. Ici, vous n'aurez que l'essentiel donc ! Et quoi de plus essentiel qu'une petite bande de cosplayers ?

Riot pls : Des annonces en fanfares, mais...

Rioters, bénévoles, cosplayers, influenceurs, il y a beaucoup de monde que je connais sur place, ce qui laisse le temps de la discussion et des retrouvailles, tout en récupérant une Wootbox garnie de goodies avec la mini-figurine de Jinx Odissey, et d'autres trucs en rapport avec les 10 ans. Quelques heures avant le début du stream cependant, je me force à dormir un peu, histoire d'avoir un minimum d'énergie pour suivre le stream. Méthode payante, étant en pleine forme au moment où le stream commence.

Habituellement, je suis ce genre d'annonces de chez moi, installé derrière mes écrans. Suivre ça dans une salle de conférence remplie de monde permet d'entendre et d'observer les réactions des gens, ce qui apporte une autre dimension aux annonces. Une sorte de confirmation de votre propre excitation, ou de votre désir d'en avoir plus. Ainsi, les changements dévoilés sur TFT et sur la présaison laissent les gens relativement de marbre. On entends les plus acharnés sur le jeu déjà se demander les conséquences sur les parties, sur tel ou tel champion, mais le reste de la salle se contient. Le reste sait qu'il y a forcément plus pour les 10 ans du jeu et pour avoir proposé une invitation à Londres. Et le reste attend le gros du stream, à savoir le nouveau jeu.

Mais ce n'est finalement pas un, mais plusieurs jeux que dévoilera Riot. Et c'est bien à ces moments qu'on entend ce mélange de surprise, de joie et de satisfaction de voir enfin Riot sortir un autre véritable jeu. Les insatisfaits sont peu nombreux. Difficile de ne pas contenter tout le monde après avoir présenté une telle variété de jeux. Mais mon œil journalistique qui m'empêche de publier les divers leaks qu'on voit passer sur le web, et les teasers ou easter eggs qu'on ne peut relier à rien est très actif. Impressionné par la présentation de Legends of Runeterra, le jeu de carte, satisfait de voir TFT arriver sur mobile, et assez indifférent face à celle d'une version de LoL sur mobile, le reste me laisse perplexe. À ce moment, Riot n'a encore rien dit sur les dates de sortie, mais avec ce que la présentation nous a montré, j'arrive à y voir plutôt clair. Et si vous ne l'avez pas vu, j'espère que cette petite démonstration vous apprendra un peu à reconnaître des éléments d'une présentation.

Legends of Runeterra, la version mobile de LoL et de TFT, montrent des images en jeu, des séquences de gameplay, et des éléments graphiques aboutis. Clairement, ce sont des jeux proches de leur sortie, qui seront probablement en béta sous peu, voire testable pendant notre passage à Londres. Le jeu de combat, le FPS, le jeu d'exploration, et le jeu de gestion eSport, sont en revanche très peu montrés. Le jeu de combat ne montre que 3 personnages : Ahri, Darius, et Katarina, et les séquences en jeu ne dépassent pas les quelques secondes, le total cumulé ne doit pas en faire plus de 20. Pas d'arrière plan ou de textures travaillées, et très peu de gameplay montré, nous sommes clairement sur un jeu au début de son développement, ce qui confirme d'ailleurs les dires de, qui avait bien précisé qu'il restait beaucoup de temps avant que ce jeu ne sorte. Le FPS est encore pire sur le sujet. Certaines séquences sont passées plusieurs fois, pour montrer l'idée derrière le jeu. Ce sera un FPS avec des compétences, donc avec de probables similitudes avec Overwatch. Mais on ne voit qu'une seule des compétences, des maps très petites aux textures très brouillonnes, les armes sembleraient plus sortie d'un CS 1.6 que d'un jeu moderne, c'est aussi clairement un jeu qu'on n'est pas prêt de voir arriver. Quant au jeu d'exploration ou hack'n Slash et à l'eSport manager, on en a si peu vu qu'on en est sûrement encore plus loin.

À ce moment, je comprends que Riot a précipité des annonces pour marquer le coup des dix ans, mais aussi pour s'afficher en véritable éditeur, et pas seulement en auteur de League of Legends. Présenter Legends of Runeterra et des dérivés de ses jeux sur mobiles n'aurait pas été suffisant. Il fallait que Riot montre quels étaient les fruits de son département de recherche et développement, que Riot montre accessoirement pourquoi autant de contenu cosmétique cher a vu le jour. Bref, il fallait que Riot bande les muscles, que Riot montre son potentiel pour l'avenir. On peut difficilement miser sur le déclin de LoL, mais même dans le cas où ça arriverait, Riot a dit pendant ce stream "Nous n'avons pas que LoL. Nous sommes capables de faire ce que nous voulons".

Cet effet d'annonce a surement bien fonctionné. On entend assez peu parler de Riot en dehors de la scène compétitive de LoL dans les médias. Avec ces annonces, Riot s'est assuré une belle couverture médiatique, et a mis des étoiles dans les yeux de beaucoup de joueurs fidèles à la licence, ou à défaut ayant déjà été sur LoL. Charge à eux de conclure par la suite, en ne ratant pas le concept des jeux en question.

Le fameux événement : Une bien belle surprise

Une fois les annonces passées, et mon article assez brouillon publié, il est temps d'aller se coucher, de sorte à être en forme pour l'événement du lendemain, le départ se faisant le matin. Départ en bus, l'endroit où nous devons aller n'étant pas la porte à côté, et nécessitant un peu moins d'une heure de trajet. Une fois arrivée, nous voici dans une sorte d'immense bâtiment qui ferait penser à une grande zone commerciale. On nous guide tranquillement vers des portes, et on nous enregistre pour nous remettre un badge, tout en avançant sous des superbes fanarts de champions. Jusqu'à arriver à une grande porte.

Nous sommes répartis par petits groupes (Vous comprendrez après pourquoi), et étant dans les premiers, j'ai la possibilité d'être le premier à filmer, je sens que ça va en valoir la peine, pour une fois. Je pense que je n'ai pas eu tort...

C'est à couper le souffle. Une très belle prestation de cosplayers, qui la répèteront d'ailleurs pour chaque groupe qui passera, de sorte à offrir à chacun la même expérience, et nous voici dans un grand hall, garni de 500 PC, d'une scène, et de divers endroits pour se ravitailler en boissons et en nourriture. Le tout plongé dans des décors du jeu, avec quelques écrans rediffusant le match entre RNG et SKT. Riot nous l'affirme une fois que tout le monde est arrivé, via Nicolo, le CEO de Riot, ces dix ans ne pouvaient se fêter autrement avec tout ceux qui ont contribué le plus au jeu qu'avec une bonne LAN. Chaque PC dispose de LoL, mais aussi de Legends of Runeterra. Cerise sur le gâteau, nous avons des quêtes bonus à faire, et nos comptes sont débloqués pour toute la journée, avec donc tous les skins disponibles.

Pas une personne n'a les yeux remplis d'étoiles. Et pas une personne à mon avis a passé une mauvaise après-midi. Mais j'ai quand même pensé à vous, et je me suis chargé de tester Legends of Runeterra, et la version mobile de LoL, nommée "Wild Rift".

Le test des jeux : Legends of Runeterra, et Wild Rift

 Legends of Runeterra : Prometteur

Legends of Runeterra fut accessible en bêta a pas mal de monde, et je pense que vous l'avez sûrement vu ailleurs. Pour vous donner mon passé de joueur de jeu de carte, j'ai joué pendant des années à Magic divers types de decks, et ait également été un joueur plus ou moins sérieux d'Hearthstone. Le jeu, ses mécaniques, etc... Me sont donc assez familier, et je prends assez vite le jeu en main. Difficile de dire si ce sera aussi facile pour un novice, mais il y a un tuto à faire au préalable, remarquablement bien fait, je dois dire. Va donc pour un jeu où chaque joueur défend son Nexus, à 20 points de vie.

Legends of Runeterra semble regrouper des éléments de Magic, mais aussi d'Heathstone, en mixant le tout à la sauce de l'univers de Runeterra. De Magic, on retrouve la capacité à choisir quelles unités bloquent les assaillants, et un rythme de jeu plus lent, où vos actions donnent la possibilité à l'adversaire de réagir, pour contrecarrer vos plans. De Hearthstone, on retrouve le style de jeu assez simple basé uniquement sur les créatures et les sorts, avec des mécaniques offrant diverses possibilités (Créatures impossibles à bloquer ou uniquement sous certaines conditions, invocations secondaires, dégâts bonus sur le Nexus, destruction de créatures, etc...). Mais certains éléments qu'on retrouve chez ces deux jeux sont absents. Pas d'artefacts ou d'enchantements de ce que j'ai pu voir (Qu'on retrouve sur Magic), et pas de RNG comme dans hearthstone, ce qui est peut-être l'un des points les plus importants.

Car en effet, le jeu semble donner la priorité aux choix tactiques et stratégiques. La part du hasard semble se limite à la pioche uniquement. Le reste est entre les mains du joueur, et toutes les cartes que j'ai pu jouer permettent de choisir sa cible, ou d'effectuer des actions précises. Vous n'aurez pas une carte infligeant des dégâts à des cibles au hasard, faisant apparaître des sorts aléatoire dans votre main, etc... Et de ce que j'ai pu lire, c'est un des points qui a causé du tort à Heathstone, car une trop grande part de RNG finit par laisser une grande part de l'issue de la partie au hasard. Et lorsqu'on souhaite développer une scène professionnelle, cela peut s'avérer problématique.

Un autre détail qui a son importance à mes yeux est le modèle économique. Riot frappe fort avec notamment un concept. Ceux qui ont déjà joué à Heathstone savent à quel point il est difficile d'avancer dans le jeu sans payer. Au point que ce jeu a plus le titre de freemium que de free to play, à savoir un jeu où il est effectivement possible de tout débloquer sans dépenser un centime, mais où cela nécessitera un temps si énorme, qu'il nécessite forcément de passer à la caisse, ou d'être un joueur hardcore. Sur ce terrain, Riot propose une alternative. Au-delà des récompenses que j'ai trouvé assez fréquentes par rapport à Hearthstone (Mais ça reste la bêta, donc je me méfie de ça, et attends de voir le rythme de croisière), le détail intéressant concerne les "Wild Cards". Ces cartes, vous les obtenez dans les coffres, système assez classique de lootbox, mais elles sont transparents, et ne correspondent à aucune carte. La seule chose que ces cartes définissent, c'est une rareté. Et le concept est simple, si vous obtenez une wild card "rare", alors vous pouvez l'échanger contre n'importe quelle carte "rare". Une chose qui réduit drastiquement le hasard qu'on peut avoir en ouvrant un coffre, et qui permet au joueur d'avancer plus vite pour n'obtenir que les cartes qui l'intéresse. C'est un détail qui risque de faire une grande différence à mes yeux.

Au-delà de ces deux éléments, je n'ai pas grand chose à dire parce que je n'y ai pas assez joué. Mais le reste est digne d'un bon jeu de carte. Les animations sont sympas, le concept des héros qui évoluent selon une condition leur étant propre semble être prometteur, et on trouve quelques petits détails bonus comme une barre de mana spécifiquement dédiée au lancement des sorts, qui s'ajoute à la barre de mana principale permettant d'invoquer des créatures, ou un classement des cartes par région, avec une limite de deux régions par deck, ce qui permettra sûrement un équilibrage plus simple. Riot peut sûrement faire de ce jeu un jeu compétitif, moins dépendant de la chance, et donc avec une scène eSport plus crédible. Mais je ne me fais pas d'illusions non plus, et comme sur tous les jeux, une méta se mettra vite en place une fois le jeu sorti. Charge à Riot de réussir à équilibrer le jeu, chose qui demandera du temps, équilibrer un jeu de cartes étant une autre paire de manche qu'équilibrer un moba. Mais je n'ai pas de doute concernant leur capacité à le faire.

Wild Rift : Meh

Passons maintenant à Wild Rift. Riot n'a sélectionné qu'un petit groupe de joueur parmi les gens présent à l'événement pour tester le jeu, dont j'ai eu la chance de faire partie. On nous désarme de nos téléphones, appareils photos, et même montres connectées, avant d'entrer dans la pièce où nous jouerons sur le jeu, photos et films interdits pour des raisons évidentes. On nous explique brièvement le fonctionnement avant de nous remettre les téléphones sur lesquels jouer, et on démarre une partie. Le ton est donné dès le début, l'expérience ne sera pas la même sur mobile que sur PC. Avec 40 champions disponibles seulement, les possibilités sont limitées. Mais le joueur ne sera pas dépaysé pour autant, l'interface utilisée étant la même que le client. Je rencontre un bug au moment du choix de mon champion, et me rend compte que Riot s'est vraiment appliqué à reproduire une expérience similaire à celle sur PC, chose qu'on peut applaudir. Tant pis, me voilà à jouer Ahri, un champion bardé de skillshots dont je sens que la facilité à les placer me fera passer pour un challenger.

Une fois en jeu, on retrouve notre bonne vieille faille, épurée cependant. Les graphismes sont plus simples, et pas au niveau de la version sur PC, mais les capacités des téléphones étant réduites, on se doute que Riot veut conserver une expérience de jeu fluide. C'est réussi de ce côté, le jeu ne rame à aucun moment. Niveau interface, on peut noter de bons points. L'épreuve de la boutique me faisait peur, mais Riot a eu la bonne idée d'afficher à gauche de l'écran les objets suggérés, que le joueur peut acheter en un clic. Une autre chose se trouve à gauche, en haut. C'est la minimap. Ça n'a l'air de rien, mais ce détail est assez déstabilisant quand on a l'habitude de regarder en bas à droite pour la checker d'habitude. Fort heureusement, ma montagne de skill fait que je ne regarde jamais ma minimap, lisant trop facilement dans le jeu du jungler adverse, et je suis donc immunisé à ce changement pour le plus grand plaisir du Jax jungle adverse qui passera me dire bonjour, et aussi au revoir, malgré la ward déposée dans le buisson par où il est arrivé. Il est évident que les graphismes moins bons du jeu m'ont empêché de le distinguer rapidement, et je songe déjà à le signaler en feedback à Riot.

Mais au-delà de ça, comment est-ce qu'on joue au juste ? Eh bien, peut-être avez-vous vu une expérimentation que nous avions fait en association avec un de nos anciens dessinateurs, il y a quelques années :

N'ayant pas d'image à vous montrer, je peux vous dire que c'est à peu près comme ça que ça se passe. En mieux cependant. Le côté gauche de l'écran permet de diriger votre personnage comme un joystick, et des boutons sont présents sur la droite, pour chaque compétence, les sorts d'invocateurs, ainsi qu'un bouton d'attaque de base. Les compétences se lancent comme sur PC. Cliquer avec votre doigt sur le bouton, puis diriger votre compétence en faisant glisser votre doigt, ou en le reposant simplement sur l'écran à l'endroit voulu. Pareil pour les sorts d'invocateurs. C'est un coup de main à prendre, mais la tâche me semble tout de même plus ardue qu'un classique combo clavier + souris avec un smartcast. Les enchaînements sont clairement plus lents et moins faciles à placer. Mais peut-être n'est ce là qu'une question d'habitude. Pour les attaques de base, la tâche est plus compliquée. Il faut cliquer sur le bouton d'attaque, puis sur la cible souhaitée. Un exercice qui devient vite pénible pour le last hit, le jeu n'ayant pas de bouton pour arrêter d'attaquer, et votre personnage attaquant automatiquement une fois sa cible désignée, jusqu'à ce qu'elle meure. Du côté de mes camarades de jeu, on abandonne vite l'exercice pour attaquer en permanence, l'or montant de toute façon très vite, et les interactions entre champions venant aussi très vite. Si les kits des champions sont peu ou prou les mêmes, il y a quelques adaptations pour la version mobile. Prenez l'ultime d'Ashe par exemple. Difficile de viser avec une vue uniquement sur son champion. Donc, Riot a modifié l'ultime pour que vous puissiez le diriger pendant son trajet. C'est plutôt bien pensé pour le coup.

Pour les wards, parce qu'il y en a, Riot a choisi un concept original, mais aussi assez déroutant. Les wards ne peuvent être déposées que dans les buissons, et uniquement via votre relique. Je n'ai pas vu l'objet pour les retirer. Comment les poser sachant qu'il n'y a pas de bouton dédié ? Eh bien, placez-vous dans le buisson à l'endroit voulu, immobilisez vous pendant 2sec, et votre ward se posera toute seule, à votre emplacement. Cela ressemble beaucoup à une rustine en attendant mieux, d'autant que cela signifie qu'il n'y a pas de ward possible sur les enclos du baron et des dragons. Enclos qui ne sont d'ailleurs pas déterminé à l'avance. Le baron peut apparaître dans n'importe lequel des deux, tout comme les dragons. Pourquoi ça ? Parce que Riot a fait en sorte que la map s'affiche comme si vous étiez côté bleu sur PC en permanence, pour éviter la gêne visuelle qu'on peut avoir côté rouge. Ce qui signifie que peu importe votre équipe, le jeu s'affiche de la même manière. Une excellente chose.

Pour ce qui est du déroulement de la partie en elle-même, c'est rapide, plus rapide qu'une partie classique, mais tout de même assez long. Notre partie a duré 20min, et était dans la moyenne de ce que les autres ont eu comme temps. J'en reparle un peu après, car c'est un très mauvais point pour le jeu. Le buff du Baron semble être bien plus puissant que sur la version PC, et c'est en le prenant que nous terminerons la partie, sans trop de difficultés. Le rythme de la partie est intense, et les interactions entre champions fréquentes. On sent clairement que Riot a voulu mettre l'accent sur ça, et inciter les joueurs le plus possible à se friter entre eux plutôt qu'à farmer.

Alors, que dire au juste, une fois cette partie terminée ?

  • Eh bien, le point le plus facheux pour moi est la durée d'une partie. Certes, 20 minutes, c'est moins long qu'une partie classique. Mais comme je l'ai dit, le rythme de la partie est intense, ce qui signifie que vous devez avoir une attention à tout moment sur votre écran. Clairement pendant cette partie, je n'aurais pas été en mesure d'entretenir une conversation en même temps. Et c'est là le problème pour moi. Prenez un jeu comme TFT. Il y a des phases de pauses entre chaque affrontement, et les unités se battent seules. Clairement, vous pouvez faire autre chose en même temps, ce qui fait que la durée d'une partie qui peut facilement aller à 40min, ne pose pas de problème. Par contre, une partie de 20min où vous devez garder votre attention au maximum, c'est difficile. Le moindre petit dérangement externe risque de vous pénaliser. Et dans ce cas, je pense que 10min serait plus approprié que 20min.
  • Le deuxième point qui fâche pour moi est le rapport risque/récompense. Du fait de la conception de l'interface, les champions favorisant les attaques de base reçoivent un gros avantage, ces derniers n'ayant qu'à verrouiller une cible et à l'attaquer. D'ailleurs, les deux champions ayant le plus fait de dégâts et de kills dans ma partie furent le Jax en face, et le Maître Yi chez nous. Le rapport risque/récompense est à mes yeux brisé car même un enchaînement parfait de compétences sur Ahri ne me donne que peu de résultats, même en début de partie, même en teamfight plus tard. Je me sentais plus accessoire qu'autre chose. En clair, il risque d'y avoir besoin d'équilibrage rapidement sur le sujet.
  • Le troisième point vient de la source même du jeu, à savoir League of Legends. Ce jeu, quoiqu'on en dise, est un jeu d'équipe à la base. Ici, nous étions tous autour d'une table, donc on pouvait communiquer. Mais sans ça ? Soit il faudrait une communication vocale, soit il faudrait que les champions retenus ne soient que ceux qui peuvent s'illustrer seuls, car le jeu d'équipe sera à mon avis relégué au deuxième plan ici. La liste des champions disponibles n'étant pas la même que celle du jeu PC, on peut s'attendre à ce que Riot puisse solutionner la problématique facilement cependant.

Ce jeu me laisse donc très indifférent. Loin de m'avoir donné une grande envie, c'est un jeu que je téléchargerai "Au cas où" si je dois jouer avec des amis, ou si je m'ennuie et que je n'ai pas un PC pour jouer à la version normale à portée de main. Mais même dans ce cas je risque de préférer TFT, ou Legends of Runeterra. Je peux difficilement faire la comparaison avec les autres moba mobiles, n'en ayant jamais essayé, et dire ainsi à ceux qui jouent déjà à ces jeux sur mobiles s'ils vont s'y retrouver. Mais si vous vous demandez si ce jeu vous plaira en tant que néophyte des jeux mobiles, alors, donnez-lui sa chance, mais n'ayez pas de trop grandes attentes.

La fin de la soirée

En fin de soirée, on nous a demandé de laisser nos PC pour assister au deuxième stream. Cette fois, nous avions les personnes en direct en face de nous, pendant que vous aviez le stream. Stream qui s'est avéré assez vide à mes yeux. On note l'intervention de Nicki Taylor pour chanter, ce qui a fait très plaisir, mais le passage des devs pour parler des différents jeux et de la présaison n'a pas apporté beaucoup d'infos en plus. Rien de surprenant à cela, puisque tout, y compris les questions, était scripté du début à la fin. L'avantage d'être devant la scène, c'est que si on fait suffisamment attention, on voit aussi les prompteurs sur lesquels les textes défilent. Rien d'exceptionnel, beaucoup d'événement, y compris eSport, sont gérés de la sorte, pour laisser le moins possible la place à l'erreur, à la chose qu'il ne fallait pas dire, etc... Mais ça brise quand même beaucoup le charme.

Le stream terminé, retour sur PC pour ceux qui veulent pousser la soirée au maximum, et pour les autres, une Sona DJ se met en place sur la scène, pour diffuser les musiques du jeu, des divers championnats du monde, et même du Lindsay Stirling !

Soirée bonne enfant donc, si on exclut le son légèrement trop fort de notre Sona DJ, dont on pouvait bien sentir les basses. Mais on lui pardonnera, c'est Sona, et on peut comprendre que les fois où elle peut s'exprimer, elle mette la gomme ;)

La soirée terminée, retour à l'hôtel pour une nuit avant un retour chez soi le lendemain. Ce fut finalement une très belle expérience, à laquelle j'ai été ravi de participer. En grande partie parce que je n'ai pas eu à débourser un centime, Riot ayant tout pris en charge pour nous (Les finances c'est pas facile en ce moment, peut-être que je rouvrirai le Tipeee prochainement, avec moins de contreparties cependant).

J'espère que vous avez apprécié ce petit partage et ce retour sur les jeux que j'ai pu tester. Ce n'est pas grand-chose, mais c'est écrit avec ma plume, et donné aussi impartialement que je puisse le faire, comme d'habitude. N'hésitez pas si vous avez des questions sur les jeux, les commentaires sont ouverts !

Pour terminer, quelques ultimes photos...

RedTracker #290 : Annonces officielles
10 ans de musique Riot
 
You must login to post a comment.
People in conversation:
Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.
  • This commment is unpublished.
    Bubu · 13 days ago
    Le genre d’événement qui te fais envier d'être un partenaire Riot...

    Merci pour ton retour sur le sujet, en effet en tant que télé-spectateur de l’événement on pouvait que spéculer sur ce que les gens ont vécu la bas. Au final ça reste propre et vraiment pensé pour les fans. Franchement si c'était pour organiser ça je regrette pas les déférents RP que j'ai pu me procurer ces dernières années...

    Dommage je 'nai pas réussi a avoir une clé beta pour l'essai de Runeterra qui m’intéresse en tant que joueur de yugioh et magic (j'ai cru comprendre qu'il fallait rester co sur des stream pour avoir plus de chances...barf)

    Maintenant effectivement que les annonces ont été faites k faut juste attendre vu que le jeu qui serai le plus enclin a sortir serai vers fin 2020 doc en attendant on va se bouffer de l’avènement des éléments (que je trouve intéressant dans le principe de thématique globale et pas juste des changements par ci par la). Et puis en attendant des news sur les prochains eternels on pourrai imaginer que les gens serai aussi plus motivés a donner leur argent pusiqu'ils savent maintenant a quoi cela servira (vu que pour l'instant les revenus de lol servent logiquement a financer tout les projets en même temps

    Bref en somme un très bon event meilleur que ce que la plupart des gens attendait j'imagine vu la lassitude des retours sur les derniers en date (sans compter les championnat du monde et encore) on espère jsute qu'ils ne vont pas tomber dans les vices de leur concurrents présumés par la presse (aka Blizzard) et que chaque jeu ai l'essence de base de ce que qu'était LoL l'origine : un jeu en ligne gratuit compétitif ou seul ton talent compte pour etre le meilleur (hack'nslash mis a part on veut AUSSI des jeux solo n'est ce pas @Lulu ?)
  • This commment is unpublished.
    yoyo80s · 13 days ago
    Beau sujet en effet.


    Leur adaptation mobile souffrira des même problèmes que les moba déjà présents en gros.


    Ont-il dit par ailleurs s'ils envisageaient un simple portage pour PC android?
    • This commment is unpublished.
      Philidia
      • Administrateur du site
      · 12 days ago
      Je n'ai rien entendu à ce sujet, donc j'ai pas de réponse :/
      • This commment is unpublished.
        yoyo80s · 12 days ago
        Ben c'est déjà une réponse. Merci.
  • This commment is unpublished.
    Pix
    • Super-Tipeur
    · 13 days ago
    "Je rencontre un bug au moment du choix de mon champion, et me rend compte que Riot s'est vraiment appliqué à reproduire une expérience similaire à celle sur PC, chose qu'on peut applaudir."
    Le petit scud habituel de Phil sur le client
    Ça avait l'air bien sympathique cet événement, merci de nous l'avoir fait partager.

    Je pense que c'est plutôt bien résumé, la plupart des jeux ont été montré parce que c'était une bonne occasion, mais on n'en entendra plus parler avant très longtemps. Et généralement ils ne font pas ce genre de communication à l'avance comme ça, c'est peut être pour ça que ça a autant surpris.

    Ils lancent leur jeu mobile pour prendre une part du gâteau, il sera pas moins bien qu'un autre, mais adapter ce genre de jeu sur mobile est je trouve bien compliqué.

    Quant au jeu de cartes, j'aime leur idée de réduire l'aléatoire et de conserver leur esprit de free to play. Je n'ai pas vu en détail le jeu, mais ils ont l'air d'y avoir bien réfléchi en prenant des bonnes choses d'autres jeux de cartes et en jetant le moins bon.
    • This commment is unpublished.
      Philidia
      • Administrateur du site
      · 12 days ago
      "Le petit scud habituel de Phil sur le client"

      En même temps, j'attendais au moins une annonce sur le client pendant le stream XD
      Du coup j'allais pas me retenir de tacler un bug si j'en croisais un :p
  • This commment is unpublished.
    TheFab
    • Tipeur
    · 12 days ago
    Au top, merci pour cet article Phili !
    C'est vraiment génial ce qu'ils ont fait pour leur 10 ans, je trouve quand même très dommage qu'ils aient attendu cette date pour dévoiler les sorties prochaines et les projets, je demande pas non plus qu'ils fassent comme Blizzard avec des confs tous les ans, mais parler plus tot de se sur quoi ils travaillent aurait été sympa, après je comprend qu'ils leur fallait de la matière pour leur pls et ça a marché, je pense pas qu'il y ai beaucoup de déçus.
    Perso les mobas sur mobiles j'ai jamais trouvé ça dingue, la maniabilité est toujours très moyenne et ca aide pas le jeu a devenir plus attractif, sans parler de la batterie. Mais pour le coup celui là a l'air vraiment propre et c'est nos personnages préférés, certains ayant même fait peau neuve (Gragas et Mf ont eu un petit lifting sympa), mais bon la cible c'est clairement pas nous les occidentaux.
    J'ai hâte d'avoir la main sur LoR, j'ai jamais essayé de jeu de carte mais celui ci semble plutôt réussi et pour le coup m'attire plus sur mobile comme tft.
    • This commment is unpublished.
      Josio · 8 days ago
      Pour LoR tu peux essayer de l'obtenir dès le 14 novembre
  • This commment is unpublished.
    Josio · 8 days ago
    J'ai enfin rattrapé mon retard!
    Merci pour tout ton récit Phil, ça m'a vraiment fait plaisir de le lire Cela confirme un peu ce que je pensais sur les différents jeux!
   facebook   youtube   rss   logo twitter   

Derniers articles

​Une nouvelle mise à jour a eu lieu sur le PBE, apportant l'artwork d'Aatrox victorieux et une mise à jour de ses ailes, et de l'équilibrage...
​Une nouvelle mise à jour a eu lieu sur le PBE, apportant de nouvelles icônes d'invocateurs, et de l'équilibrage...
Thèmes abordés : Annonces officielles !
​Une nouvelle mise à jour a eu lieu sur le PBE, apportant les icônes d'invocateurs récompense de fin de saison classée, l'artwork de l'édition prestige du skin de Thresh, et de l'équilibrage...
Cette semaine, nous répondons à vos questions concernant TFT mobile, Legends of Runeterra et bien d'autres encore....