Riot s'attaque aux problèmes de la sélection des champions

Champion Select
 
Depuis longtemps, la sélection des champions est un des endroits où l'on trouve le plus de conflits entre joueurs, et encore plus en ranked. Du coup Riot a commencé à se pencher sur le sujet, que ça soit les raisons de ces conflits, ou leurs solutions.
 
Je vous propose donc de nous intéresser aux problèmes, et aux solutions proposés aujourd'hui !
 
 
 
Un environnement qui ne favorise pas la réussite :
 
"Mid or troll" ; "Sorry i called first" ; "U last pick u support". Vous avez probablement vu ces phrases au moins une fois. Il est clair que c'est pas la meilleure manière de démarrer un match, et de se mettre en conditions favorables pour gagner. Les joueurs veulent absolument leur poste/champion favori, ne font pas confiance au capacités des autres (Normal, ils ne les connaissent pas), et chacun y va avec une manière différente, certains s'adaptent en bon gentlemen, d'autres négocient pour obtenir leur rôle, et certains envoient tout le monde se faire voir.
 
Cela dit, être positif ne suffit pas à corriger le problème, et Riot sait également que ça ne suffit pas. Il faut une collaboration entre les joueurs, mais aussi que Riot s'implique un peu sur le sujet.
 
 
 
Les petits soucis de la vie de tous les jours ne restent pas au vestiaire :
 
Parfois vous avez une sale journée, un patron trop agressif, des partiels qui se passent mal, une copine qui ne veut pas vous faire de calin, un morceau du plafond qui vous tombe sur le crâne, et vous partez en jeu de mauvaise humeur, et peu enclins à vous soumettre à d'autres personnes qui voudraient vous piquer votre rôle alors que vous avez juste envie de jouer un perso que vous aimez pour décompresser. Mais là, c'est le drame, vous n'êtes pas first pick, et même en annonçant votre choix, quelqu'un prends votre rôle, et c'est encore plus frustrant si derrière il rate sa partie. Et si on rajoute le fait que vous pouvez avoir été contraint de jouer un rôle que vous maitrisez moins bien, et que la partie tournant mal, on vous accuse, alors ce sont d'excellentes conditions pour craquer.
 
Est ce que c'est une attitude toxique ça ? Pas vraiment. Comme je vous l'ais déjà expliqué, Riot ne cautionnera pas ce genre d'attitude, mais il est impossible de ne pas avoir de mauvais jours et de ne pas péter un plomb. Il faut juste que ça n'arrive pas à chaque partie.
 
 
 
Quels sont au final les problèmes ?
 
Toutes ces petites choses font que l'environnement n'est pas favorable à une bonne ambiance, malgré les efforts de certains. Les problèmes à résoudre sont donc les suivants :
 
  • L'implication de l'IRL : Le scénario précédent montre que des éléments extérieurs au jeu sont parfaitements capables d'influencer le comportement des joueurs. Faut-il pour autant y faire quelque chose ? Est-ce une bonne chose que d'essayer d'impacter l'IRL d'une personne dans un jeu ? C'est difficile de répondre oui, et c'est pour ça que les éditeurs de jeu ne font rien pour ça. La question serait déjà de savoir s'ils peuvent.
  • Le contexte en jeu : Les traditionnels conflits entre l'ordre des picks et les choix des gens entraînent des conflits. Il n'y a pas de guide de conduite précis sur le sujet, donc les joueurs se sont fait leur propre philosophie. Une partie des joueurs sera en faveur de l'ordre des picks, et l'autre en faveur des gens qui demandent en premier, et c'est ce qui va poser problème. Le contexte est du coup favorable à la création de conflit.
  • La pression du temps : Les négociations pour prendre un champions durent parfois trop longtemps, il ne reste que 10 secondes pour se décider, et l'argumentation continue, et ça se termine parfois en random pick, ou alors avec un pick en catastrophe qui ne réponds parfois pas à la demande de l'équipe, ou n'est pas adapté aux joueurs. C'est une source supplémentaire de conflits.
  • Tendances cognitives : Les joueurs montrent des tendances qui s'expriment de différentes manières. Par exemple, beaucoup de joueurs entrent dans la sélection des champions en pensant qu'ils sont les meilleurs au niveau du rôle qu'ils veulent jouer. C'est statistiquement impossible, cependant il n'y a aucune raison de croire quelqu'un d'autre dans la sélection des champions. Ce n'est pas vraiment la faute du joueur, c'est juste humain au final.
 
 
 
Les solutions des joueurs :
 
Si vous fréquentez les forums, ou si vous avez déjà réfléchit un peu à ça, vous avez probablement vu ces solutions, proposées par des joueurs :
  • Le votekick
  • Le système de sélection de rôle
  • L'île des prisonniers (Faire jouer les joueurs nuisibles ensemble)
 
 
 
Les limites de ces solutions :
 
Malheureusement ces solutions ont des limites qui font qu'elles seraient difficilement appliquable en jeu. On ne peut pas en vouloir aux joueurs, on ne pense pas forcément aux inconvénients des solutions auxquelles on réfléchit, mais heureusement les designers du jeu sont là pour ça.
 
Le votekick :
Déjà evoqué de nombreuses fois, il pourrait conduire à des abus de premades qui imposerait leurs choix, ou pousserait les joueurs à en kick un autre s'il prends quelque chose qui ne convient pas à la team (Hors méta par exemple, ou champion considéré comme faible). Le fait est qu'en plus, le concept n'est pas adapté à une sélection des champions, puisqu'il faut coopérer avec les autres (C'est quand même le but), et non pas chercher à avoir un chemin fixe.
 
La sélection de rôle :
Une des choses qui aurait plus de chances de se produire serait de pouvoir montrer le champion que l'on désire pendant la sélection (Au moment des bans par exemple). La sélection des rôles (Qui est un système qu'on a pu voir sur WoW) n'est pas envisageable parce qu'elle pousse à l'adoption de la meta, ce que Riot refuse, et qu'il n'est tout simplement pas possible de limiter les choix de joueurs. Certains builds originaux sont sortis par des joueurs, et il n'est du coup pas possible de déterminer à l'avance l'usage que feront les joueurs d'un champion. Et une fois en jeu il faudra en plus limiter le choix des objets, forcer les joueurs à aller sur une lane en particulier, bref, c'est juste pas possible, et c'est bien plus sujet à troll qu'à autre chose.
 
L'île des prisonniers :
Le raisonnement est simple, laissons les idiots jouer ensemble et rester idiot pour toujours. Cependant la philosophie de Riot est d'améliorer le comportement des joueurs, et placer des joueurs nuisibles ensemble ne peut pas les amener à s'améliorer. Cependant la réflexion est quand même là, faut il ruiner l'expérience de 9 autres joueurs parce que quelqu'un choisit de ne pas modifier son comportement, ou faut il placer des joueurs nuisibles ensembles et détruire tout espoir de les voir améliorer leur attitude ? La question reste entière pour l'instant.
Toutefois, étant donné le comportement des joueurs actuels, la situation en cas d'implantation d'un tel système évoluerai probablement vers des joueurs se retrouvant dans cette île, et créant des smurfs pour l'éviter pendant une période, et continuer à ruiner beaucoup de parties, ce qui ne résoudrait rien.
 
 
 
Le dodge, un facteur qui n'arrange pas la situation
 
Depuis que la pénalité a changé avec le système de ligue, le nombre de dodge (Quitter pendant la sélection) a diminué. En fait les joueurs ont tellement de raisons de quitter la partie qu'il faut absolument une pénalité assez lourde. Les raisons identifiés par Riot sont actuellement les suivantes :
  • Une composition d'équipe pas optimale à leurs yeux
  • Une composition ennemie trop puissante
  • Ils n'ont pas obtenu leur rôle
  • Ils n'ont pas obtenu leur champion
  • Quelqu'un s'est montré très nuisible pendant la sélection
  • Quelqu'un était AFK
  • Le capitaine n'a pas fait les bons bans, ou n'a pas first pick quelque chose que l'équipe voulait
  • Un champion perçu comme OP a été pick en face
  • Un champion perçu comme trop faible a été pick dans l'équipe.
 
Tant de raisons qui poussent à avoir des pénalités, sans quoi on se retrouve avec un système de micro management d'elo où le joueur ne part que si la partie est favorable pour lui. Et on se retrouve en saison 2 avec des gens qui ont plus de sélection de champion quittée que de parties jouées.
 
 
 
Que compte faire Riot ?
 
Vous l'avez probablement vu, il y a déjà des expérimentations en cours sur le PBE pour d'autres pénalités que le ban. Le fait est que Riot veut essayer d'autre type de pénalités pour sanctionner les joueurs. Pour la sélection des champions, il faut un système qui puisse améliorer le comportement des joueurs, et pas juste le sanctionner. Cela peut être n'importe quoi, un nouveau concept d'île des prisonniers, ou un regroupement de joueurs positifs basé sur l'honneur, bref, Riot a besoin de faire des expérimentations en premier lieu pour observer le comportement et les réactions des joueurs à certain systèmes. Cependant c'est une chose qui semble vraiment avoir pris de l'importance à leurs yeux.
 
 
 
 
 
L'avis de Philidia :
C'est un domaine auquel il faut vraiment s'attaquer. Là encore il va falloir un sacré système pour améliorer le comportement des joueurs à ce niveau. De mon point de vue une part de la frustration éprouvée par les joueurs passe par l'ordre des picks, qui définit souvent les chances que vous avez de pouvoir jouer ce que vous voulez. Alors je me suis dit qu'il faudrait peut être réduire l'impact du capitaine dans un premier temps, et aussi donner la possibilité aux joueurs d'indiquer facilement ce qu'il veulent.
Pour indiquer ce qu'ils veulent, il suffit de laisser la possibilité à tous les joueurs dans la sélection de pick le champion qu'ils veulent jouer (Sans que la team adverse le voit, et sans qu'ils puissent vérouiller, bien sûr), cela permet déjà de se faire plus vite une idée de ce que les gens seraient prêt à jouer. Chacun est ensuite libre de switch en fonction des rôles qu'il sait jouer ou qu'il a envie de jouer. Cette méthode encourage à montrer ce que l'on souhaite via la sélection d'un champion, donc quelque chose de concret, et réduit les dialogues nécessaires (Et donc les possibilités que ça parte en vrille trop vite). Peut être que ça ne marcherait pas du tout, mais je pense que l'idée est à creuser. Le temps passé à écrire fait de plus partie de ce qui donne lieu à de l'argumentation sur le chat, et le réduire ne peut être que bénéfique. Un exemple, je veux un champion, le first pick accepte de le prendre et de switcher, et me dit qu'il veut jouer carry AD, j'ai juste à sélectionner rapidement tous les champions que je possède plutôt que de les écrire, c'est plus facile pour le joueur qui veut switch de voir les possibilités que j'ai, et c'est un gain de temps.
Pour ce qui est du capitaine, eh bien...Je ne vois pas d'autre choix que de donner (En soloQ uniquement) 5 bans au total par équipe avec un par joueur. Alors ça peut permettre des situations un peu bizarre, mais je pense que via ce procédé il y a moyen de gagner du temps au niveau des bans, si là encore on a la possibilité d'une présélection.
 
Bref, ce sont des solutions vite pensées, et n'étant pas designer, je suis persuadé d'avoir oublié pleins de problèmes que pourraient poser ces solutions. Néanmoins je suis impatient de voir ce que Riot va faire pour tout ça !
Un tournoi d'exhibition international ce week-end ...
Japan Expo Sud 2013 : Cosplay à gogo !
 
You must login to post a comment.
Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://loltracker.com/

   facebook   Discord2   rss   logo twitter   

Derniers articles

Une nouvelle mise à jour a eu lieu sur le PBE, apportant de l'équilibrage
Une nouvelle mise à jour a eu lieu sur le PBE, apportant de l'équilibrage
Une nouvelle mise à jour a eu lieu sur le PBE, apportant principalement de l'équilibrage...
Ce que nous préparons pour le Clash cette année.
Chaque semaine, retrouvez les résultats et les matchs à venir de la ligue européenne (LEC), et le concours de pronostics !...