LoLTracker

 

[EU LCS] Fnatic vs G2 : Un combat de titans

LCS-EU

 

 

La dernière semaine des LCS EU arrive, et avec elle, un match qui s’annonce beau : Fnatic contre G2 ! Deux grandes équipes de la scène européenne, actuellement en très bonne forme… mais l’histoire est bien plus intéressante que ça, et ce match a en fait un paquet de raisons d’être plus que prometteur. Les voici !

 

1) Les deux rois de l’Europe s’affrontent, au meilleur de leur forme.

De la saison 3 à la saison 5, Fnatic a continuellement régné sur l’Europe, avec une simple tache à leurs records, due à leur défaite face à Alliance en finale des LCS d’été de 2014. Puis en saison 6, l’équipe noire et orange s’est complètement effacée, pour que G2 prenne leur place. Ils dominent à leur tour les LCS pendant un an et demi… alors que Fnatic peine encore à se relever de sa chute.

Jusqu’à un signe de changement. Les FNC parviennent tout juste à atteindre les playoffs au printemps 2017, mais ils le font sur une pente ascendante. Et ils continuent sur cette pente, en gagnant contre H2K, avec un très rapide 3-0 alors que tout le monde les prédisait perdants. Arrive alors la demi-finale entre Fnatic et G2. Et la première partie est un stomp en faveur de l’équipe de Rekkles, laissant penser que H2K ne serait peut-être pas la seule victime de Fnatic ces playoffs. Mais G2 s’avère Harder2Kill, et remporte la demi-finale puis la finale sur deux scores de 3-1, remportant ainsi leur troisième titre consécutif de champion des LCS EU.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Les deux équipes continuent leur parcours en beauté : Fnatic a trouvé un style de jeu original, avec lequel les joueurs ont énormément de succès, et récupèrent la troisième place des LCS avec un second 3-0, contre Misfits. Quant à G2… l’équipe d’Ocelote participe au Mid-Season Invitational, et y finit en seconde place, gagnant contre WE et parvenant même à remporter une partie contre SKT.

A la reprise des LCS pour le segment estival, G2 et Fnatic sont toutes deux dans les starting blocks, prêtes à se battre, chacune ayant ses yeux tournés sur le trophée européen qui fut déjà si longtemps leur.

Alors que la seconde demi-saison commence, les deux équipes prennent des chemins différents. Elles s’affrontent dès la deuxième semaine, pour une victoire de Fnatic sur un 2-1 relativement serré. Mais alors que Fnatic prend la tête du groupe A avec un score de 6-1 avant les Rift Rivals, G2 semble ne pas avoir recouvré ses forces et retrouvé sa force passée, finissant le demi-split avec seulement trois victoires, pour trois défaites.

Puis arrivèrent les Rift Rivals. Un tournoi dont l’Europe préfère ne pas trop parler – d’ailleurs, de quel tournoi parle-t-on ? Tout le monde sait que les LCS d’été ne sont pas interrompus. Enfin bon, dans ce tournoi qui n’a bien entendu existé que dans nos cauchemars, Fnatic comme G2 se sont montrés plus que décevants, n’accumulant que trois victoires à elles deux. G2 continue à afficher ses faiblesses de post-MSI, et le style « spécial Fnatic » a autant d’effet face aux équipes américaines qu’une catapulte tentant de rivaliser avec un trébuchet : enthousiaste, mais « outclassed ». Les représentants des LCS NA s’étaient suffisamment bien préparées à ce style pour n’avoir aucun mal à l’affronter, et pour Fnatic, utiliser cette méta aux Rift Rivals s’est avéré aussi impossible que de manipuler le fantôme du dragon pour Mordekaiser (désolé, c’est ma marque de fabrique, j’étais obligé !).

Douche froide pour les deux équipes, quant auxquelles de lourds doutes pèsent à la reprise des LCS EU. Sauf que c’est à ce moment que l’histoire connaît un nouveau, et ultime, retournement : Fnatic s’est mis à jouer selon la méta normale, et G2 a retrouvé sa dominance passée. Et aucune défaite ne s’est ajoutée au score de ces deux équipes depuis les Rift Rivals.

La semaine prochaine, Fnatic affronte NiP puis G2 Roccat, et les deux rois de l’Europe sont supposés gagner leur match respectif. Puis, pour leurs dernières parties avant les playoffs, ils se rencontreront… les nouveaux rois face aux anciens… mais qui sont les nouveaux, et qui sont les anciens ?

Et quels rois seront les vainqueurs ?

 

Fnatic en saison 5, à l'apogée et fin de leur règne.

 

2) Fnatic et G2, deux histoires similaires

Fnatic et G2 ont été les deux grands rois de l’Europe. Mais au-delà de ça, ces deux équipes ont établi d’incroyables records au cours de leur règne. Rappelons leur histoire depuis la création des LCS…

Saison 3 : Fnatic remporte les deux splits, après un tiebreaker légendaire pour clore la partie régulière du segment estival, où quatre équipes devaient se départager la deuxième place, et deux la sixième, pour un total de douze parties jouées cette journée. Suite à cela, FNC sort 7-1 de son groupe lors des championnats mondiaux, et arrive jusqu’en demi-finale avant de perdre 1-3 face à l’équipe chinoise RYL. Et un, et deux, et trois… eh ben non, pas cette fois-ci.

Saison 4 : FNC ne gagne que le segment printanier, finissant deuxième en été, et ne parvient pas non plus à avancer au-delà de la phase de groupes aux Worlds, en partie à cause d’une partie contre OMG, qui fut pour les supporters de l’équipe européenne un plus grand traumatisme que la mort de… je m’arrêterai ici pour ne pas spoiler Game of Thrones.

Saison 5 : Changement de roster complet pour Fnatic, qui perd quatre de ses joueurs, ne laissant que Yellowstar pour porter la bannière noire et orange. Et cette équipe maintenant composée en majorité de joueurs inconnus est vue par tout le monde comme une équipe de bas niveau, qui devra se battre pour réussir à atteindre les playoffs… mais elle finit par dépasser de loin toutes les attentes. SK s’impose en numéro 1 pendant la partie régulière des LCS printaniers, grâce à Konstantinos « By far » Forgiven, battant chaque équipe une par une… sauf Fnatic, qui fait passer leur score à 8-1. Mais SK est finalement battue par les Unicorns en demi-finales, et c’est donc face au LoveHurtsCrew que FNC décrochera un nouveau titre de champion des LCS. Forts de cette victoire, les coéquipiers de Yellowstar participent au MSI, pour perdre face à SKT en demi-finale… non sans pousser le match jusqu’à cinq parties. Ils reviennent en été rejoints par Rekkles, et ne perdent plus une seule partie jusqu’à la finale contre leur équipe-sœur, Origen, qu’ils battent avec un score de 3-2. Ainsi, Fnatic établit un record de 21 victoires consécutives lors du segment estival, et deviennent la seule équipe à finir une saison régulière entière sans la moindre défaite. FNC est alors vue comme l’espoir de l’ouest face aux Coréens… mais est battue 3-0 par les KOO Tigers, en demi-finale des championnats mondiaux de 2015.

Saison 6 : Out with the old, and in with the new ! Fnatic, qui subit un nouveau changement de roster d’une ampleur aussi grande que le précédent, ne parvient absolument pas à retrouver sa gloire de l’été passé. A la place, Gamers2, qui fait ses débuts dans les LCS, a une entrée fracassante, et gagne le Spring Split, après un plus que correct score de 15-3 en saison régulière, égalant celui de SK une année plus tôt. Puis arrive le Mid-Season Invitational de 2016… où l’équipe d’Ocelote se montre décevante. Mais la brillance de G2 sur le sol européen demeure intacte, et c’est à leur tour de finir le segment estival sans perdre une seule série, pour un score final de 10 victoires et 8 égalités (et deux autres victoires en playoffs). Puis les Gamers2 continuent la tradition des équipes d’Europe ayant des problèmes aux mondiaux lors des saisons paires, et sont disqualifiés des Worlds avec une seule victoire en phase de groupe.

Saison 7 : G2 continue sa collection de victoires. Sur le sol régional, en saison 6, l’équipe avait joué 22 séries (Bo3 ou Bo5) sans en perdre une seule ; la saison 7 donne aux joueurs l’occasion de monter ce nombre à 34, avant de finalement subir une unique défaite face à Roccat pour finir la saison 12-1. Ce qui ne les empêche pas de s’emparer du trophée des LCS.

Puis arrivent les MSI, et le Summer Split, que j’ai déjà narrés.

Les deux équipes ont régné sur l’Europe. Les deux équipes se sont montrées invincibles. Les deux équipes ont eu leurs faiblesses et leur lot de critiques. Mais les deux équipes sont de retour. Prêtes à se battre. Prêtes à montrer qu’elles peuvent encore être invincibles. Mais une seule le sera !

 

Le samouraï de G2, brandissant le drapeau de l'équipe qui allait remporter son troisième titre des LCS.

 

3) Le classement.

En théorie, c’est-à-dire si Fnatic remporte son match contre NiP, ce match n’aura aucun impact sur le classement. En revanche ! Si Fnatic perd contre NiP, G2 a la possibilité de prendre la tête du groupe, et ainsi de se qualifier en demi-finales. Voici les possibilités :

(Un - dans une case indique que son résultat n’a pas d’importance, et un nom d’équipe indique que le score de l’équipe dans la victoire n’a pas d’importance.)

 

     FNC vs G2           FNC vs NIP    
     G2 vs ROC    
Résultat : Équipe n°1
 FNC - - FNC
1-2 FNC - FNC
1-2 1-2 G2 Égalité
1-2 0-2 G2 G2
1-2 - ROC FNC
0-2 FNC - FNC
0-2 NIP G2 G2
0-2 - ROC
FNC

 

Explications : Fnatic a actuellement un score de 10-1, pour 21 parties gagnées, tandis que G2 a 8-3 et 19 parties gagnées. Les règles européennes indiquent qu’en cas d’égalité, le premier critère de départage est le score d’une équipe contre l’autre (actuellement de 2-1 en faveur de Fnatic), et le second est le nombre de parties gagnées pendant la saison. Pas le ratio de victoires !

Par conséquent, pour passer devant Fnatic, G2 doit commencer par rattraper ses deux matches de retard (ce qui implique de gagner ses deux matches et que Fnatic perde les deux siens), puis gagner au moins deux manches de plus que Fnatic (avec une égalité si G2 gagne exactement deux matches et deux parties de plus que FNC).

 

4) Un potentiel preview de la finale ?

On sait déjà que les six équipes qualifiées pour les playoffs sont Fnatic, G2, Misfits, H2K, Unicorns et Splyce. Je suis assez certain que la plupart des pronostics donnent Fnatic et G2 gagnants contre tous leurs autres adversaires… et leur placement fait que s’il y a effectivement rencontre entre les deux équipes pendant les playoffs, c’est en finale qu’elle se fera.

 

 

5) Riot aussi est hypé pour ce match

Ils ont même mis une case pour ça sur le client trois semaines à l’avance. Alors les casters seront prêts et préparés pour ce match !

 

6) Un super match à regarder !

Vous l’avez compris, ce sont deux équipes assez costaudes qui vont se battre. Du coup, on peut s’attendre à voir de belles choses !

 

Deux équipes. Une seule couronne. Le samedi 12 août, à 20 heures, seule une équipe proclamera le titre de rois des LCS EU.

RedTracker #113 : Premiers détails sur Ornn
[Updated] Teaser : Nouveaux skins star guardians
 

Participant à cette conversation

Comments (5)

  1. :s
  1. Anarky

Toujours un pincement au coeur quand je regarde l'image des FNC en 2015, si seulement ils pouvaient retrouver cette dynamique en 2017 avec SoaZ et Rekkles en plus, ce serait tellement beau...
Enfin bon, l'EU en 2017 j'y crois plus du tout, mais je vais quand même regarder G2 vs FNC samedi pour voir, qui sait ça pourrait être un mach sympa, les deux équipes ont l'air d'apprendre de leurs erreurs c'est déjà ça.

 
  1. Nightwind42    Anarky

Haha, moi aussi, c'était une belle époque. Surtout qu'Origen avait même fini par les rattraper pour les playoffs et les Worlds...

Pareil, plus beaucoup d'espoir par rapport à 2015, mais bon on sait jamais !

 
  1. Pix

Ça rappelle pas mal de souvenirs, notamment les championnats du monde 2015 en Europe, la phase de poules en France, l'espoir Fnatic, la surprise Origen, le Mordekaiser permaban.
Merci de nous rappeler ces souvenirs

Puis arrivèrent les Rift Rivals

Ça je suis moins certain de vouloir me rappeler...


Je trouve que ce match fait moins rêver que le Fnatic - Origen de cette époque, peut être un peu à cause du Rift Rivals d'ailleurs. Peut être que je suis moins la scène aussi, faut dire.
Mais savoir qui des deux équipes va reprendre le pouvoir en Europe sera intéressant.


« By far »

Et des années après, il traîne encore cette casserole.

 
  1. Nightwind42    Pix

Je t'en prie

J'avais aussi préféré les FNC vs OG. Ou même le FNC vs SK de début de spring s5, justement dans la fameuse époque du by far. Et j'avais été gâté par Riot qui avait mis "Nashor's Tune" en musique de champ select de cette dernière partie, ce qui est l'une de mes musiques préférées, et que je trouvais aussi parfaitement correspondre à la situation.
Mais bon, ce match-ci devrait aussi être sympa ! Et puis, Fnatic comme G2 ont eu l'air de bien apprendre de leurs erreurs après les RR... ce sera l'occasion de voir si c'était bien le cas ou pas !

Et des années après, il traîne encore cette casserole.


Un meme n'a pas de date de péremption !

 
There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

Posting comment as a guest.
Pièces jointes (0 / 3)
Share Your Location
   facebook   youtube   rss   
 
tipeee tip btn

Derniers articles

Résultat des pronostics pour la deuxième semaine des Worlds !   
Sortez vos agendas ! Les votes pour les All-Stars approchent !  
Deux nouveaux skins pour Blitzcrank s'apprêtent à sortir  
Un teaser est apparu sur le PBE, dévoilant une mécanique de sommeil, probablement lié au prochain champion  
Thèmes abordés : Tipeee, Zac, junglers AP, Evelynn & homeguard, et bien plus !